Salut Los Bourrinos,

Stupeur et tremblements, nostalgie heureuse et frappe toi le cœur, voila ce qu’a provoqué l’Ajax d’Amsterdam en Ligue des Champions.

Stupeur et tremblements pour les grosses écuries qui les ont pris de haut et qui ont vu sur le terrain leur niveau de jeu,
Nostalgie heureuse parce qu’on a l’impression de revoir l’Ajax conquérant des livres d’histoires,
Frappe toi le cœur parce que putain, voir un football offensif aussi beau, faut remettre un coup sur la pompe pour savoir si on existe toujours.

L’œil affûté aura remarqué que ce sont aussi les noms des bouquins d’Amélie Nothomb. Pourquoi ? Métaphysique des Tubes ça voulait rien dire et puis, après tout, j’en sais rien putain, j’ai même jamais lu une ligne d’un bouquin de cette saloperie de weeaboo.

Tout ça pour dire que l’Ajax joue un football qui fait plaisir et qui inspire : on peut jouer un football offensif qui n’est pas celui de Guardiola et qui n’utilise que très peu la passe en retrait comme base de travail. C’est rare et c’est jouer tellement naturellement que même une équipe (snif) comme la Juventus, avec la plus belle aisance défensive d’Europe, n’a pas su quoi faire contre une bande de jeunes jouant comme des morts de faim devant.

Le football moderne de l’Ajax fait tomber les plus grosses institutions du foot et semble se diriger tout droit vers une finale de Ligue des Champions. Des grands clubs vont s’opposer à eux mais comme l’a rapporté So Foot dans son superbe mensuel d’Avril consacré à l’Ajax, le club apprend d’abord à ses joueurs à jouer sans peur.

Un football technique porté vers l’avant, des jeunes joueurs morts de faim sans peurs et la volonté de montrer qu’ils sont pas la par hasard. Honnêtement, qui peut arrêter l’Ajax cette année ? DECRYPTAGE MAGGLE !

TOTTENHAM, L’ADVERSAIRE DIRECT

FISTON !

La hargne des petits gars de Tottenham a eu raison de Manchester City et de son gros Guardiola. Vainqueurs 1-0 au match aller, les Spurs ont du sortir les balls quand Sterling a trouvé le fond des filets seulement 4 minutes de jeu. Une détermination qui a rimé avec Heung Min Son et deux sublimes buts en 3 minutes de temps.

On attendait probablement pas Tottenham à ce niveau la de la compétition et pourtant ils vont affronter l’Ajax dans une demi-finale qu’ils n’avaient plus disputé depuis 1962.
Ce coup ci, Eusebio ne sera pas en face d’eux mais bien un Ajax qui risque de leur poser de grosses difficultés quand on voit les largesses défensives dont ils ont fait preuve contre City.

Est-ce qu’ils ont une chance ? Quand on demande à José Mourinho comment battre l’Ajax, lui qui les a battu il y a deux ans en finale de C3 avec Manchester, il donne une réponse qui pourrait être la base de travail de Pochettino pour les futures rencontres :

« Nous leur avons donné le match qu’ils ne voulaient pas. Ils se sont plaints du jeu long, de Fellaini, du jeu physique. Ils se sont plaints parce qu’ils n’arrivaient pas à faire avec »

« Si vous affrontez l’Ajax en jouant leur jeu, vous avez le risque qu’ils soient meilleurs que vous […]. Quand vous n’avez pas la qualité, vous devez avoir un point de vue stratégique et leur donner ce qu’ils que ne veulent pas avoir. » (Propos recueillis par RT Sport)

Par chance, Tottenham comporte des éléments physiques comme Delle Alli, Harry Kane, Moussa Sissoko qui pourront imposer leur loi dans les duels. Même si l’équipe n’est plus celle que Mourinho a affronté, Tottenham peut espérer une victoire de vieux boxeur contre l’Ajax, si elle arrive a boucher les énormes trous en défense.

LIVERPOOL, PAS LE BALLON ? RIEN A FOUTRE

L’Ajax prive l’adversaire de ballons. La différence avec le Barça, c’est que le schéma offensif ne se base pas sur des éléments statiques qui font tourner le ballon jusqu’à ce que la faille apparaisse, le porteur du ballon est en mouvement et combine vers l’avant avec ses coéquipiers. Une stratégie casse gueule mais qui peut compter sur des éléments très techniques qui peuvent jouer parfaitement le ballon dans des petits espaces et sous pression.

Pourquoi je parle de ça ? Parce que Liverpool est une de ses équipes en Europe qui est parfaitement préparée lorsqu’elle n’a pas le ballon. Elle aime l’avoir, certes (il faut bien marquer dans la vie wesh) mais elle possède des éléments comme Sané, Robertson, Salah qui savent réagir vite et fort en contre attaque dès que le gros Virgil Van Dijk récupère un ballon. Beaucoup de buts cette année ont été inscrits suite à une récupération et leur rapide projection en avant.

Cela dit, est-ce que Liverpool peut résister contre une équipe capable d’imposer une énorme pression offensivement ?

La pression offensive de l’Ajax contre la Juventus. Tweet de @XavesQment

C’est toujours difficile d’imaginer une équipe anglaise montrer à une équipe italienne comment ils auraient du défendre mais le bonhomme à la tête de Liverpool est loin d’être le dernier des couillons dans le football. Même si Liverpool est capable de se manger 20 buts en 34 apparitions en Premier League, elle l’est tout aussi pour en inscrire 77 derrière. La philosophie anglaise ne se base pas sur le nombre de buts encaissés mais inscrits, la où le but encaissé est un drame majeur en Italie. Cette différence fera surement la différence au niveau du mental entre la Juventus et Liverpool.

Si l’Ajax est amenée à rencontrer Liverpool, le spectacle en finale sera très TRÈS intéressant.

BARCELONE, LE FILS PRODIGE

L’Ajax et le Barça, les deux équipes qui ont été façonnées par Cruyff. Peut-être la plus grosse menace pour l’Ajax parce qu’elle risque de faire face à une équipe qui pratique son jeu au plus haut niveau depuis plus de 15 ans.

Schéma de jeu quasiment similaire, football offensif et des joueurs de grands talents et d’expérience en face, l’Ajax rencontre son fiston qui fait désormais 2 mètres de haut pour 110 kilos de muscles. La différence technique est infime mais le Barça possède toujours Lionel Messi, capable de tout désorganiser d’une passe ou avec un coup de rein bien placé.

La rencontre n’est certainement pas joué d’avance parce que l’Ajax possède quelque chose que n’a plus le Barça, l’insouciance.

Les jeunes joueurs de l’Ajax jouent devant, en combinaison, à 24 000 dans la surface et semblent même prendre un panard pas permis à jouer de cette manière. Le Barça lui a désormais la peur des grandes équipes qui doivent performer. S’ils rencontrent l’Ajax en finale de Ligue des Champions, ils doivent impérativement gagner avec tout ce que cela peut produire au niveau mental dans un moment pareil.

Quand l’équipe en face connait parfaitement ta façon de jouer, on a beau être le Barça et avoir empiler les LDC, on peut toujours ressentir le frisson du doute.

Pas un match gagné d’avance pour les deux équipes même si, logiquement, le Barça serait en mesure de l’emporter.

L’AJAX D’AMSTERDAM

Quoi de plus naturel que de se tirer dans le pied quand on l’Ajax à ce stade ? Finalement ce qui pourrait les arrêter, c’est qu’ils changent leur manière de jouer parce qu’ils n’ont plus joué de demi-finale de LDC depuis 1997 et qu’ils ont envie de forcer le destin pour faire mieux. Ça arrive à toutes les équipes parce qu’elles pensent avoir bien préparer le changement et finalement s’écroulent.

C’est la qu’on verra si le « Jouer sans peur » de Cruyff, qu’on leur inculque depuis gamin fonctionne vraiment.

CONCLUSION

L’Ajax propose un jeu capable de dérouter les plus grosses écuries du circuit européen mais arrive désormais avec un statut d’équipe sérieuse au lieu de « bonne surprise ».

Son football est beau, il fonctionne et il devra encore terrasser deux équipes au style différent pour écrire une très belle page de l’histoire du football. Celle où un club avec le budget de Saint-Etienne et une équipe à 50 millions peut niquer encore des milliardaires sur le terrain.

Rendez-vous avec l’histoire le 30 avril.

A bientôt les bourrins.

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s