Salut les bourrins,

On se retrouve face à un événement de taille, deux chemins se présentent : se casser ou y entrer couilles profondes. Avengers : Endgame, c’est la conclusion de la saga des Pierre d’Infinités du MCU et même si les déceptions se sont accumulées avec le temps (Civil War Film horriblement nul par exemple) j’y suis allé pour WITNESS.

Etre fan des comics rend pas la chose facile, on s’attend à voir beaucoup des très bonnes idées qu’ont généralement les scénaristes BD mais on est généralement baisé par le filtre Disney/GrosProducteursUnPeuCons. J’ai donc mis de côté le lecteur de longue date, j’y suis allé sans trop m’attendre à grand chose, simplement pour voir comment la superproduction a décidé de finir son aventure commencé en 2008, si ça tient debout.

Je vais tenter un putain de numéro d’équilibriste et donner mes impressions sans spoiler.

UNE REVANCHE A LA CON ?

Ce qui m’a frappé avec cet épisode, c’est finalement la futilité de la revanche contre Thanos.

Le fait est que le Snap à la fin d’Infinity War a eu comme effet de pacifier au maximum la Terre avec seulement quelques poches de violence qu’un mystérieux type, Rônin pour les intimes, extermine déjà méthodiquement. Comme pour pas mal de méchants de comics, comme par exemple les prophéties de Magnéto dans les X-Men sur l’avenir des Mutants Genosha, Thanos a eu raison.
Son acte était arbitraire et a provoqué un torrent de mort sans précédent, mais il a eu raison. Le monde est en paix, la nature revit (il est même possible de voir des baleines à New York par exemple) et, finalement, au plus le temps passe et au plus les gens s’y sont faits. Des traumatismes sont la mais le monde a fini par avancer et cela risque d’être pour le meilleur.

Mais pourquoi, putain de merde, tu voudrais faire en sorte de tout remettre comme avant ?

La notion de temps qui s’écoule à la suite du traumatisme et l’idée de revanche après autant de temps rend l’acte futile. « Certes, on a perdu mamie mais ça fait longtemps qu’elle n’est plus la maintenant » Les Avengers passent pour des types aigris et même si l’acte est louable, vouloir tout remettre comme avant semble vraiment pas nécessaire.

MANQUE D’INSPIRATION GLOBAL

Je ne m’attendais a rien de génial pour ce film et c’est peut-être pour ça que je ne suis pas déçu de l’avoir en dépit de beaucoup de faiblesses. Comme le fait que c’était un peu trop évident que les scénaristes n’avaient aucune idée de comment bien aborder l’après Snap.

Le film est assez brouillon parce que les mecs se tirent une balle dans le pied après une bonne quinzaine de minutes dans le film, que forcément je ne peux pas révéler, mais qui rend, en plus de ce que j’évoque plus haut, toute évolution impossible.

Pour résumer, l’acte de Thanos est immuable. Comment changer quelque chose fait pour ne plus être changer ? Si vous ne connaissez pas la réponse, celle des scénaristes est vraiment pas génial.

On peut déplorer aussi que les scènes de baston sont assez peu présentes et manquent d’inspiration à part un moment ou Captain America a la pure classe. Comme c’est certainement le héros de comics que j’aime le plus (parce que c’est pas dieu tout puissant et qu’il arrive à mettre des branlées à Hulk et Iron Man dans les BD), j’en ai rien à branler de ce que les médisants peuvent penser d’un certain moment. Allez vous faire foutre.

Captain America qui a eu d’ailleurs un traitement peaufiné dans le film que j’aime beaucoup et qui m’a fait chaud au cœur. Si les scénaristes ont fait un vrai effort pour quelqu’un dans le film, c’est pour le Cap’ et en tant que fan du perso, je suis ressorti au moins avec ça de la salle.

DES BLAGUES ÉNORMES

Je crois que c’est ce qui sauve le film à mes yeux parce que niveau blagues, gags ou situations comiques, les mecs derrière les Avengers ont toujours eu un niveau énorme et Endgame le confirme une nouvelle fois. On est surpris par un des Avengers, les nerds reconnaîtront aussi un moment exceptionnel où l’essence de certains jeux en ligne est capturée en une fraction de seconde et le fait d’avoir des acteurs doués en comédie rend quelques punchlines meilleures encore.

Ce qui est sur, c’est que même si on est pas fan de ce qu’il se passe dans le film ou de comment ça se déroule, y’aura toujours une pure blague de placée ou une situation tellement bien mise en scène que ça fait passer tout le reste. Bon délire.

GIRL POWER

Bah ouais y’en fallait un et c’était malaisant au possible.

CONCLUSION

Difficile de dire que j’ai pas aimé ce film parce qu’il y a les éléments Captain America cool et pures blagues qui entrent en jeu dans mon jugement personnel. En faisant abstraction de tout ça, je dirais que le film remplit pas spécialement son rôle de Mega Blockbuster.

On peut militer pour un beau cinéma et aussi vouloir qu’un cinéma type blockbuster aille à fond dans ce sens. Si je vais voir Avengers: Endgame c’est pour voir des scènes de baston monumentales et à part un court moment, le film remplit pas spécialement ce rôle la.

Cela reste tout de même une bonne conclusion pour les fins ouvertes qu’elle laisse. Disney ne va pas s’asseoir sur le milliard que génère chaque film et donne quelques pistes pour la suite des événements.

On verra pour la suite, d’ici la, passez un bon week end les bourrins.

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s