Salut les petits gars.

Je ne sais pas si vous vous en rendez compte mais demain, pour l’UFC 217, la compagnie a réservé une carte au gratin pour célébrer les deux ans du permis de combattre dans l’état de New York.
Entre autres, Garbrandt-TJ Dillashaw, Wonderboy-Masvidal, Joanna-Namajunas et la tête d’affiche: Michael Bisping contre George St.Pierre. Vous l’avez compris désormais, ça claque sérieusement et rester réveillé jusqu’à 4-5 heures du matin en vaudra surement la peine.

Le retour de George St.Pierre, c’est évidemment une petite fête en soit, et ça m’a fait poser une question. Était-il vraiment un champion qu’il fallait absolument voir combattre ? Forcément pour nous francophone, avoir George et son accent anglais pourri en tant que champion, c’est ce qu’on avait de plus proche de pouvoir être fier même s’il est Canadien. Seulement, George Champion c’était souvent une éloge au grappling et à la lutte safe. Pas forcément du goût de tout le monde et même certains analystes, avec un œil exercé sur la pratique, ne s’extasiaient pas vraiment sur les performances de George hormis le fait qu’il savait l’utiliser pour être dominant tout le combat. Finalement, George, on savait qu’il allait gagner et c’était pas spécialement une occasion à ne pas manquer.

Je me suis replongé un peu dans ma mémoire de fan et je me suis demandé quels champions valaient la peine d’être regardé et ceux qui nous font restés réveillés aujourd’hui. Ça prête toujours à discussion ce genre de débats et je vous rappelle que vous pouvez nous insulter pour nous choix dans les commentaires de cet article sur la page Facebook du Coin du Bourrin. 

MONSIEUR UFC1-5

Chuck Liddell.

Rien que le nom fera vibrer les plus vieux fans de l’UFC parce que le gros Chuck c’était l’âme de la compagnie pendant un moment et certainement celui qui menait les combats les plus divertissants qui soient. Avec un look de repris de justice fraîchement intégré dans un gang de motards, Chuck avait un arsenal de strike assez impressionnant dans une époque encore assez rustre grâce à son passé dans le Kenpo et le kickboxing, et passait la plupart de ses combats debout. Comme la principale de ses qualités était le striking, Chuck a perfectionné une technique que des mecs comme Jon Jones utilisent toujours aujourd’hui, le sprawl-and-brawl.

Quand t’es une machine de strike, le premier truc que tu dois éviter, c’est le sol. Chuck s’est dit du coup qu’il devait être impossible à shooter en lutte… et il a réussi son pari. La majorité de ses combats de championnats devenaient des combats de kickboxing parce qu’il travaillait sans relâche ses sprawls, la technique pour éviter des mises au sol par les jambes. Dans la victoire comme la défaite, les matchs de Chuck Liddell étaient impossibles à manquer. Une vraie légende devenue d’ailleurs Hall of Famer de l’UFC.

L’ARTISTEanderson-silva-anderson-silva-1611227427

Difficile de parler de combats de championnats divertissants sans parler d’Anderson Silva, le mec qui a amené un grain de folie et de technique de striking impeccable dans un UFC un peu vieillot sur le secteur.

LA grande force d’Anderson, c’était de pouvoir rentrer dans ton cerveau, lui faire l’amour et montrer à l’adversaire que c’est déjà terminé pour lui. En plus d’avoir une technique de striking difficile à égaler pour ses adversaires de l’époque, le Spider était capable de créer quelque chose de nouveau pour chaque défense de titre, un peu comme un artiste qui voudrait signer une oeuvre pour qu’elle reste unique. Difficile de manquer un spectacle comme Anderson Silva donc, surtout quand on sait que 90% de ses combats de championnats ont une fin par KO ou Soumission.

Une vraie légende et un champion qu’il fallait définitivement voir à l’oeuvre.

LE PRODIGE062915-ufc-jon-jones-pi-mp-vresize-1200-675-high_-35

Certainement le type le plus naturellement doué dans une cage qu’on n’ait jamais vu, et pourtant son nom rime aujourd’hui avec dopage et tricherie… Un gâchis incroyable de talent et une hypocrisie tellement palpable que ses conférences de presse sont malaisantes au possible.

MAIS

Jon Jones, dans une cage, c’est le feu. Le meilleur représentant de la génération actuelle qui a grandi avec la MMA et passée par un entrainement bien spécifique de l’exercice. Avant, les combattants arrivaient simplement avec leur background et essayaient de s’en sortir, maintenant les nouveaux arrivants et surtout Jon Jones savent tout faire. C’est ce qui rend les combats de Jones incroyables à regarder. Machine de strikes, énorme potentiel en Grappling (faire des takedowns sur Cormier ? aisé pesé), Jones créé également des moves, que certains appellent discutables, comme le coup pied en oblique sur les genoux. Ses matchs de championnats sont toujours des must-see parce que le mec est tellement en avance que chaque combat, le gars entre dans une nouvelle dimension que personne ne peut vraiment approcher. Stratosphérique.

Dommage que ce soit une tête de con.

LE GUERRIER
frankie-edgar-ufc-fight-night-57

1m67, 65 kilos, et pourtant t’as jamais vu un type de 2m avoir autant de coeur et d’énergie que Frankie Edgar. Ce mec la donne TOUT en matchs de championnats.

Rapide, technique, précis et surtout excellent partout, Edgar c’est un énergie et une capacité à te surclasser sur tous les mouvements. Ses mouvements sont presque hypnotisants parce qu’il n’arrête tout simplement pas de bouger, et à porter de strikes. Un vrai phénomène qui a fait entrer la division Lightweight dans l’ère moderne après avoir battu deux fois BJ Penn en striking alors que ce dernier était considéré comme inamovible debout. Plus petit que la plupart des combattants, ses combats sont souvent des David contre Goliath avant l’ajout des divisions plus légères, ce qui ajoutait un degrés de drame en plus de sa capacité technique.

Un mec à ne pas louper. Prochain combat le 2 Décembre pour la ceinture Featherweight.

LE GÉNIEUFC on FOX: Johnson v Benavidez 2

Pas vraiment d’équivalent dans le monde aujourd’hui et dans l’histoire du jeune sport: Demetrious Johnson.

Beau à voir combattre comme un contrôle orienté de Zizou, DJ c’est le gars que le monde commence à peine à découvrir alors qu’il surclasse tout ce qu’on a vu depuis le début de l’UFC. On a créé un show Ultimate Fighter exprès pour trouver un adversaire capable de l’affronter. C’est dire à quel point l’UFC est dans la panade parce que le gars est tellement bon qu’on ne sait plus vraiment ou chercher pour lui trouver un adversaire. Avec 11 défense, il a battu le record d’Anderson Silva qu’on pensait impossible à battre.

T’es obligé de te lever pour le voir défendre sa ceinture. En match de championnat le gars arrive à placer une transition German Suplex to Armbar, dans le plus grand naturel. T’as l’impression que le gars vit sur une autre planète et c’est impressionnant à voir. On avait d’ailleurs dédié un article à DJ sur Le Coin du Bourrin.

Une vraie machine de guerre.

Voila, t’aurais ajouté des noms en plus dans la liste ? Oublie pas de les signaler dans les commentaires de l’article sur Facebook et surtout dis nous pourquoi. Juste balancer un nom ça fait un peu limite.

A bientôt les bourrins.

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s