Une nouvelle page de l’histoire du foot se tourne.

Evidemment ça nous pendait au nez depuis un petit moment maintenant, le gars a maintenant 40 balais, mais cette fois ci on est sur, c’est la dernière saison de Gigi Buffon. Alors qu’il allait tranquillement chercher un autre trophée disant que c’est un cador à son poste, Buffon a confirmé publiquement que cette saison serait la dernière de sa prestigieuse carrière. Seul bémol, il changerait d’avis uniquement si la Juventus gagne la Ligue des Champions pour pouvoir jouer la Supercoupe d’Europe, un titre qu’il n’a jamais remporté.

Vraiment difficile de trouver les mots pour définir pleinement ce que représente Buffon.

LE REPÈRE

Quand on est fan de la Juventus comme je le suis, on sait que Gigi c’est le point de repère et d’appui de tout l’arrière terrain de l’équipe. Quand l’équipe se reconstruisait après la remontée en Serie A, même si on avait pas des fous furieux après les départs de Cannavaro, Viera, Zambrotta et Thuram, on savait un truc: Buffon était la. Non pas que sa seule présence permettait d’arrêter divinement tous les ballons, mais dans un état aussi fragile qu’une remontée dans l’élite, avec des joueurs vieillissants et des seconds couteaux par la force des choses, Buffon permettait de sauver la blinde de points et d’avoir un espoir pour de lendemain plus chatoyants. La vidéo d’illustration vous aidera a comprendre l’idée. L’équipe a mangé son pain noir pendant un moment, avec des fins de saisons à la 7ème place, cela dit, une équipe avec de l’ambition a toujours besoin d’un grand gardien et la Juventus pouvait compter sur le récent champion du monde (et Ballon d’Or non-officiel de 2006 ?) pour mettre de l’ordre dans le chaos.

L’ESPOIR D’UN PEUPLE

La Squadra possède beaucoup de légendes. On a eu Dino Zoff, Baggio, Rossi, Facchetti, j’en passe et des meilleurs, et Buffon est certainement celui qui se rapproche le plus de l’aura de cette classe de joueurs alors qu’il est toujours en activité. C’est simple, quand l’Italie jouait ces 15 dernières années, les supporters disaient toujours « Faudra que Gigi sauve tous les ballons.« . Buffon c’est le gars qui porte les espoirs de gloire d’une nationale qui souffre régulièrement à cause de générations pas forcément au rendez-vous. Il faut qu’il soit la, sinon on a pas grand chose (a part peut-être pendant cette fameuse Coupe du Monde 2006). L’Italie n’est pas en perte de talents, mais possède toujours la culture du joueur âgé en équipe nationale qui force la sélection à évoluer avec parfois des One Season Wonder, des mecs qui brillent une saison et disparaissent par la suite sur le terrain. Seul Pirlo permettait à l’Italie d’avoir un autre point d’ancrage de classe mondiale dans l’équipe pendant un temps. C’était vrai pendant un long moment et ça le sera encore pour cette Coupe du Monde en Russie, que l’Italie arrachera avec un peu de chances en battant la Suède en barrages… Si Buffon sauve tous les ballons.

LE MAÎTRE INCONTESTÉ A SON POSTE

Buffon n’était pas qu’une idole locale ou nationale, avec quelques arrêts pour forger une réputation et puis s’endormir dessus, c’était le gars que le monde entier reconnaissait unanimement comme le meilleur gardien du monde et discute en ce moment pour savoir si Buffon est le meilleur gardien de l’histoire. Il a eu pas mal de concurrence à son poste, comme par exemple Oliver Kahn ou le sublime Iker Casillas, et tous ont toujours eu vécu la comparaison avec Buffon. Oliver Kahn a été vite oublié, Casillas est toujours dans les coeurs mais Gigi est celui qui ressort régulièrement par sa régularité, ses arrêts décisif et sa capacité de s’améliorer avec le temps. Le gars est tellement stratosphérique, les seconds gardiens de la Juventus ont vite pourquoi Buffon était Buffon.

« A 32 ans, je pensais avoir tout appris, mais en le côtoyant, j’ai encore progressé. Il m’a transmis son incroyable tranquillité, sa façon d’affronter les matchs . Je me demandais comment il pouvait encore progresser. » Antonio Chimenti, gardien numéro de 2002 à 2006 et 2008 à 2010.

IMMORTEL

gianluigi-buffon-reconforte-kylian-mbappe-football_54755aadb3a4d689998ccbd81b6c8d7d

« C’est un bon gamin ça »

La carrière de Buffon est dans la lignée des grands joueurs de ces dernières années. Décisif et même dans ses vieilles années où l’ont pourrait imaginer un coup de moins bien ou un relâchement parce que les choses deviennent compliquées. Gigi continue d’enchaîner les titres et les records avec la Juventus, et arrive encore à disputer des finales de Ligue des Champions en rendant, au passage, les autres équipes inoffensives. L’année dernière par exemple, il a établi un nouveau record d’invincibilité en Série A avec 973 minutes sans prendre de buts. Un record qui datait de 1994 et Sebastiano Rossi aux cages d’un Milan AC exceptionnel, le tout en affichant 39 balais au compteur. La Juventus a d’ailleurs uploadé une vidéo de TOUS les arrêts de Buffon, faisant exactement 973 minutes, c’est à dire 16 heures et quelques. Si vous avez le courage, elle est disponible ici-même.

LÉGENDE

Finalement c’est peut-être ce qui pourrait définir le mieux Buffon, une vraie légende du football mondial comme Cruyff ou Pelé. De ses jeunes années où il jouait à Football Manager jusqu’à pas d’heures et se pointait aux briefings le lendemain avec un Coca en dormant à moitié, au Gigi Champion du Monde d’une équipe regardée de haut et finalement le Buffon rencontrant les pépites d’aujourd’hui, il a toujours été extraordinaire à son poste. Longévité de légende et icône du football mondial, Puma a d’ailleurs décidé dernièrement d’honorer une fois de plus Buffon en faisant du gardien le seul à porter le nouveau maillot de la sélection italienne contre la Macédoine pour sa 20ème année en équipe nationale. Un honneur de plus dans la longue carrière de Gigi, comme pour lui dire je t’aime et qu’il nous manquera une dernière fois. maillots-football-puma-italie-domicile-2017-2018-buffon-img7-1050x602

Coup de blues les amis. Buffon c’était un des derniers bastion d’un football légendaire. Ne plus voir jouer Totti, Del Piero, Trezeguet, Maldini, Pirlo, Javier Zanetti, c’était déjà dur, et la perd encore une fois un des derniers géants du football européen, un joueur d’une époque plus romantique qui n’existe définitivement plus. Rendez-vous compte, Buffon joue depuis tellement longtemps qu’il a gagné une C3 avec Parme et Alain Boghossian dans son équipe. Imaginez ça un peu aujourd’hui.

En espérant sincèrement qu’il réalisera l’exploit de gagner enfin une Champions League et qu’il pourra disputer une dernière coupe du monde.

A bientôt les bourrins.

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Un commentaire

  1. […] place bien à part dans ce documentaire car, en plus d’être l’âme de l’équipe, il vit actuellement la dernière année de sa carrière. Forcément, on souhaiterait que l’histoire de la loose en LDC de la Juventus change au moins […]

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s