On va pas se mentir, si on parle aussi souvent de l’ancien temps quand on parle de football sur le Coin du Bourrin, c’est qu’on est quand même dans une sacré génération d’enculés. Fraudes fiscales, championnat de merde, LDC sur des chaines payantes, on vit dans une époque où le football règne en maître sur l’échiquier mondial du sport avec comme résultat d’avoir les dents les plus longues tentant de s’en emparer. Beaucoup de blé en circulation, avec beaucoup de fumiers tenant les liasses, et donc l’émergence d’une catégorie de joueurs profitant de ce système: le gros mercenaire.

Qu’est-ce qu’un gros mercenaire bien gras ? Un type qui s’assoit foncièrement sur les valeurs du sport et des supporters un peu partout dans le monde afin de combler le plus possible son compte en banque. Un mec qui dit des choses, fait des choses pour aller dans le sens de la où tu te trouves pour ensuite lui chier dessus. Si on devait résumer en terme de bourrin: un gars qui n’a pas de race. Si tu suis un peu le football, quand je te dis gros mercenaire, tu penses direct à Carlos Tevez. Un type qui a autant de valeurs qu’un camé en manque face à une vieille avec un porte-monnaie bien rempli. Petit tour d’horizon pour comprendre pourquoi, pour les retardataires.

IL S’EN BAT LES COUILLES DES RIVALITÉS

Je vais citer en parti le film Dobermann, mais faut vraiment être le fils à personne pour passer directement de Manchester United à Manchester City. C’est comme si tu devenais ami avec une femme battue et que derrière tu décidais finalement d’être le meilleur ami du gars qui la bat. Faut non seulement être stupide mais aussi avoir peu de valeurs. Le comble, c’est qu’il aura été capable d’accepter de faire une publicité pareille:

tevez-man-city-billboard

« Mon chèque, il est comme ça »

Est-ce que ça valait le coup ? Je sais pas, est-ce que vendre son âme peut vraiment apporter quelque chose de gratifiant ?
Avec City en 4 ans, il aura gagné:
– Le championnat en 2012
– Une coupe d’Angleterre,
Tandis qu’a United en 2 ans il aura gagné:
– DEUX championnats
– UNE Ligue des champions et fait une finale.
Pas du tout une bonne idée en fin de compte, mais Tevez ne veut pas de titres, il veut du blé. A 24 ans, il était payé 94 000 euros par semaines à United, et souhaitait avoir 141 000 euros pour être au même niveau que Rooney et CR7 alors qu’il ne proposait pas du tout les mêmes prestations. Il aura eu finalement 176 000 à City. Il dira quelque chose de très drôle par la suite, affirmant qu’il était enfin content d' »avoir de l’attention et de la reconnaissance« . Ben voyons…

tevezrip

IL PENSE POGNON, IL VIT POGNON, IL REGARDE L’EUROPOGNON LE JEUDI SOIR A LA TÉLÉ


(Cette vidéo contient 50% de l’humour du CDB, l’autre moitié vient de La Classe Américaine)

Ce qui est marrant avec cette affirmation, c’est que si vous regardez les articles de presse sur ces transferts, on voit toujours Tevez refuser une offre du club dans lequel il va finir par aller. « Tevez refuse un salaire mirobolant autant pour aller a la Juve ! » puis il ira à la Juve pour un plus gros salaire encore. « Tevez refuse autant pour aller se faire sodomiser en Chine ! » puis finalement il va se casser pour finir ses jours footballistiques avec un salaire double de celui de Ronaldo. Il aurait pu décider de finir ses jours dans le club de ses débuts: Boca Juniors, mais il faut croire qu’embrasser son maillot régulièrement ne donne pas de supplément d’âme. Est-ce qu’on peut vraiment lui en vouloir finalement ? Le but d’un footballer c’est quand même de rassembler le plus possible du pognon pour plus rien glander de ses vieux jours, mais y’a un truc fondamental dans la vie qui s’appelle « la classe » que des gars comme Zidane, Scholes, Totti, Zanetti ont eu et qui a fait d’eux des légendes. Qui se souviendra de Tevez dans 15 ans ? Seulement son banquier.

IL EMBRASSE TOUS SES MAILLOTS ALORS QU’IL S’EN BAT LES COUILLES ET S’ENGUEULE AVEC TOUT LE MONDE

Dans tous les putains de club où il a été, Tevez embrasse son maillot. C’est censé vouloir dire quelque chose d’embrasser un maillot. Quand un mec comme Totti le fait, tu sais que c’est sincère et que le gars a tout donné pour le seul club qu’il a jamais connu. Tevez non, vu que le gars à pas de race, il le fait très régulièrement sans aucune foutue raison

Qui plus est, il est pas capable de rester voir de partir d’un club sans s’engueuler avec tout le monde. Il s’engueule avec Mancini a City, il s’engueule avec Ferguson à United, il s’engueule même à Boca Juniors alors que le gars avait promis de finir ses jours de footballer dans le club. Le plus marrant la dedans, c’est que le président de Boca, Daniel Angelici, a révélé un truc par rapport à son futur transfert chinois: »Il nous a dit que Boca était sa priorité. Mais, si l’offre chinoise est effective, nous ne pouvons pas la concurrencer ». (Merci So Foot).
Un gars qui n’a donc définitivement pas de race ni de paroles.

IL PÈTE TOUJOURS PLUS HAUT QUE SON CUL

On va pas non plus se le cacher, le mec a quand même du ballon et il est rapide, mais il a toujours cassé les couilles alors qu’il ne faisait pas figure d’exception dans ses clubs.
-Il pète les couilles à United quand ils avaient Rooney, CR7 et Berbatov en pleine bourre.
-A City, il trust un poste où personne en concurrence n’est véritablement dangereux sans porter son équipe, mais il arrive a gagner le championnat seulement quand Kun Aguero débarque et casse les reins de la Premier League.
-West Ham ? Bah non, Zamora score plus que lui et on parle pas d’un porte avion de guerre quand on parle de Zamora.
Il aura fait illusion seulement à la Juventus en étant porté par une équipe invincible en championnat depuis 2 ans sans plus aucune équipe capable de les tolchoker.

IL PREND LES NUMÉROS MYTHIQUES

Comme les seuls clubs qui ont besoin de lui font carpettes dès qu’il arrive, il peut se permettre de gonfler son égo de débile avec des numéros légendaires. Il prend le numéro 10 à Boca, le numéro du meilleur joueur argentin de l’histoire: Diego Maradonna. Il prend le numéro 10 à la Juventus, le numéro du triple ballon d’or Platini et récemment Del Piero. Le type qui a transcendé la Juventus jusqu’à ses 38 ans et qui est resté au club lors de leur descente en Série B parce qu’il était fidèle à un blason. Qui ne l’a pas empêché d’être champion du monde en 2006, ce que Tevez ne sera jamais de sa vie.

C’EST FONCIÈREMENT UN GROS FDP SUR UN TERRAIN

Ouais, Carlos Tevez, c’est ce qu’incarne le gros connard moderne dans le football. Non seulement il n’est pas à la hauteur de son égo, mais en plus il se permet d’être insupportable dans toutes les situations que peut exiger le football. Un type foncièrement détestable, et qui aura su jouer de la politique en étant finalement pas si excellent que ça partout où il est passé. Argentin et rapide ? Pas meilleur que Messi ou Aguero, pas capable de faire gagner des titres mais premier sur le mercenariat. On a beau tacler gentiment Messi sur le Coin du Bourrin, le type est au FC Barcelone depuis ses 12 piges.

你他妈的特维斯 ! 

A bientôt les Bourrins.

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s