Salut les bourrins.

Faut croire que sur not’ bon site, on parle souvent des milieux défensifs.

En même temps quand ton passe temps favoris, c’est de tacler des jeunes merdeux avec leurs pompes fluos sur les terrains le Dimanche, t’as rarement la présence d’esprit de d’identifier aux esthètes, les mecs avec du ballon.

Ça faisait longtemps en tout cas que je voulais parler de Claude Makélélé.

On a parlé ici de mecs sales, crades et méchants comme Gennaro Gattuso ou Vinnie Jones, des brutes à sang chaud sous la glace comme Roy Keane, mais on a jamais parlé du type qui avait toutes les qualités de ces types la (et leur rage) dans une moitié de sa jambe droite et qui utilisait ce qui restait pour être un génie à son poste.

C’est surement un des types qui est le moins acclamé pour son football alors qu’aujourd’hui tout le monde joue le poste comme Makélélé. Petite injustice mais on peut le comprendre, le type a tellement de qualités que d’en parler, ça serait presque le jalouser.

Tour d’horizon.

PEUR DE RIEN NI PERSONNE

M'en bat les couilles

« Brésil ou pas, m’en bats les couilles. Brésil ou pas, Ronaldinho, machin chouette, rien à foutre. »

Le truc qui doit définir normalement n’importe quel guerrier sur une pelouse.
Claude dit simplement tout haut ce que tout le monde devrait penser tout bas. Que ce soit le Brésil, l’Argentine, le putain de 11 de légendes de la Galaxie toute entière qui joue contre toi : « Je m’en bat les couilles, je vais les défoncer ».

La quote de Makélélé, c’est juste une phrase de vainqueur. C’est aussi ce qu’on retrouve chez Paul Pogba à la mi-temps de France-Argentine, qui sonnait irrémédiablement comme Claude « Grosses Balloches » Makélélé avant France Brésil de 2006.

Un esprit de combattant qui fera la différence. Même si la demi-finale de 2006 a été marqué par les dribbles flamboyants de Zizou, Makélélé réalisa également un match extraordinaire pour son équipe et sera un des artisans de la large possession française dans le match. Ce genre de performances s’inclinent forcément face au joga bonito, les gens ont même oublié que c’est Thierry Henry qui a inscrit le but victorieux ce jour la après tout.

UN MOTEUR DE BENTLEY

Quand on joue un poste de milieu défensif, en plus de n’avoir peur de rien ni personne, faut avoir une dalle pas permise pour courir partout tout en restant intelligent dans son placement. C’est finalement un poste ingrat parce que parfois le travail peut tellement se révéler infime que la plupart des gens ne le remarque même pas.

Cela dit, ça n’empêche pas les coéquipiers de Makélélé et les spécialistes vanter ses qualités sur le gazon, comme Fernando Hierro, qui qualifiera Claude de « meilleur joueur de l’équipe (on parle de l’époque Galactique du Réal) depuis des années mais les gens ne le remarque pas.« .

Sans titreSteve McManaman, la légende de Liverpool et Galactique de 1999 à 2003, définira le paradoxe de la manière suivante « Claude Makélélé est le milieu de terrain le plus important et pourtant le moins apprécié du Real Madrid. »

Un comble donc lorsque Claude Makélélé réclama une augmentation de salaire pour le travail fournit et qui passa au dessus de la tête de Florentino Perez, jusqu’à le flinguer publiquement dans les journaux :

« Claude Makélélé ne nous manquera pas. Sa technique est moyenne, il manque de rapidité et de technique pour passer ses adversaires et 90% de sa distribution de balle va en arrière ou sur les côtés. Il ne prenait pas le ballon de la tête et il faisait des passes dépassant rarement les trois mètres. Des jeunes joueurs vont arriver et feront oublier Claude Makélélé. »

Finalement, le Florentino ne connait pas si bien le football. Un champion du monde et une légende absolue du football lui rappellera ceci lorsque Makélélé était sur le point d’être vendu à Chelsea alors que le Real s’apprêtait à faire venir David Beckham.

« Pourquoi ajouter une nouvelle couche d’or sur une Bentley quand on est en train de perdre tout son moteur ? »

Le gars en question, c’est Zinédine Zidane. L’homme qui a fait gagner le Real Madrid plus que de raisons ces dernières années verra son équipe subir une disette de 6 ans où ils ne passeront jamais les 8ème de finale. Bizarrement, c’est aussi à ce moment la que Chelsea se préparait tout doucement a remporté leur premier titre national depuis 50 ans.

Bien vu Florentino.

LE « ROLE DE MAKELELE »

C’est rare de voir son poste être définit par son nom. C’est justement ce qu’a réussit Makélélé en arrivant en Premier League.

Sous les ordres de Mourinho et de son 4-3-3 rarement vu en Angleterre (terre historique du 4-4-2), la présence et le flair de Makélélé feront la différence contre les systèmes traditionnels anglais. Pas besoin de créer du jeu, pas besoin de trop porter le ballon (même s’il était capable de balancer de très bons ballons devant contrairement à ce que disait Perez), son but était de démolir les attaques adverses et les porteurs de ballon.

Un excellent milieu défensif dans les mains d’un spécialiste de la défense comme Mourinho, les deux bonhommes ont complètement saccagé l’approche du football anglais de cette époque et tueront la compétition anglaise avec une superbe victoire en 2005.

Makélélé, sans avoir un jeu où on lance des cotillons et des paillettes à chaque mouvement, a donc opéré un changement radical qui continue d’exister. Zinédine Zidane fera jouer Casemiro comme le bon vieux Claude et Chelsea aujourd’hui continue d’avoir sur la pelouse un joueur qui peut jouer « le rôle de Makélélé » : Ngolo Kanté, version 2.0 de l’ancien 6 de l’équipe de France.

On pourrait clairement rajouter la blinde de lignes sur les qualités de Claude Makélélé. En plus d’être classe, d’avoir un chibre d’une taille légendaire et une femme à faire damner un prêtre, le type s’est permis d’avoir une carrière stratosphérique en tant que joueur.

Champion de France avec Nantes, champion d’Angleterre, vainqueur de la Ligue des Champions, il ne manquait finalement qu’une ligne de palmarès avec l’équipe nationale pour que les titres rivalisent avec le talent sur la pelouse du type.

Pour toute génération dorée, il faut forcément une qui ait sué sang et eau avant. Est-ce que Ngolo Kanté aurait existé sans Claude Makélélé ? Faire de son fils spirituel un champion du monde, c’est finalement aussi la classe.

A bientôt les bourrins.

 

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s