Salut les bourrins,

Ça faisait longtemps qu’on avait pas causé d’un tas de choses avec un catcheur sur le CDB.

La dernière fois qu’on l’a fait, c’était pour l’Euro 2016 et on avait pris un pied fou à causer avec Hooligan Beef de l’équipe de France, du PSG, de catch et des russes bourrés contre les anglais à Marseille.

Dans le catch en France, t’as des noms qui imposent le respect. On a parlé plusieurs fois avec Booster, padre du catch game français, qui nous a même parfois fait des hot tags quand on voulait comprendre des trucs dans le catch, mais on a jamais encore eu l’occasion de présenter la personne avec qui il a dominé le Tag Team français pendant 7 ans : Dimitri « Rosto » Soliotopoulos.

15326252_998346633642759_3457691929376607602_o

Crédits photo : PikaGreg Photography (le très talentueux !)

11 ans de business derrière lui avec des passages au Japon et à la TNA, 4 fois champion d’Europe ICWA en Tag, Rosto, c’est le type qui te fait flipper avant de te faire mal. A bientôt 35 ans, le type a encore une intensité dans le ring et un style qui se détache du reste de la carte, et il a pas fini d’emplâtrer des types partout en Europe…

Bien que son nom rime avec catch et pain dans la tronche, Rosto c’est aussi un gars qui a un penchant bien prononcé pour le PSG, qui défonce des piles entières de mangas et qui n’hésite pas à se déplacer dans des galas avec un sac de la New Team. Il a même créé un compte Instagram pour parler de tout ça. Forcément, un type intéressant.

Rencontre.

Coin du Bourrin : « Rosto, t’as fait pas mal de choses dans le catch devant comme derrière le rideau, c’est quoi tes 3 moments préférés dans le business jusqu’à aujourd’hui ? »

Rosto : Le tout premier, je dirais le Japon. Pour tout ce que ça représente : la culture, le catch, mon tout premier vol en avion, catcher la légende Tajiri et une des légendes Jr Heavyweight de la NJPW Akira Nogami en co-main event, s’entraîner avec lui, voir le professionnalisme nippon dans l’organisation, tout est réglé au millimètre…
En deuxième, je penserais pour le Gutcheck Challenge de la TNA, d’avoir fini dans les 15 finalistes je crois, même si ça n’a rien donné par la suite. Voir sur un énorme événement en Angleterre comment ils bossaient, toute la production, les caméras, interviews, le show en lui-même, ça change évidemment de chez nous.
Et en 3ème, je dirais l’énorme tournée en 2007 avec la FFCP. Plus de 130 dates dans l’année, catcher 2-3 fois par semaine, la route, les galères aussi… j’en parlais justement avec Driss Djaffali et Olivier Grignon, malgré pas mal de déboires on en garde que des bons moments et souvenirs. Puis lutter 3 fois facile par soir également et pour un type qui était là depuis un an, faire beaucoup sur une seule année, alors que d’autres n’en avaient pas fait autant sur plusieurs, c’est très instructif.

CDB: « Est-ce qu’à 35 ans et toutes ces expériences derrière toi, t’as encore un objectif perso en tant que catcheur ou tu t’es déjà projeté sur l’après carrière ? »

15380453_997063847104371_4001891928483049629_n

Crédits photo : PikaGreg Photography

Rosto : Je ne me projette jamais, je fais les choses sur l’instinct, même si j’ai dit qu’il y a peu de chance de me revoir sur un ring en France, si un booking est intéressant, pourquoi pas… mais catcher pour catcher toutes les semaines, je ne pense pas.
Pourquoi pas produire mes propres galas mais en France c’est très dur de faire les choses, et surtout si rien aboutit au final, c’est frustrant. En tant que catcheur, j’ai toujours dit que j’arrêterai le jour où je lutterai avec Minoru Suzuki et Yoshihiro Takayama, bon pour ce dernier, le pauvre, ça sera difficile (Takayama est paralysé suite à un match à la DDT. C’est le fameux type qui a produit le moment mythique au Pride avec Don Frye, NDLR)

Puis j’ai le projet de me rendre le plus souvent en Grèce aussi pour aider les jeunes et mes amis de la Zmak qui en deux ans et demi d’existence ont progressé énormément sur tous les plans, et je m’amuse plus à m’entraîner avec eux, les conseiller, aider, que de catcher parfois en France.

CDB: « Tiens vu que t’as envie de mourir contre Suzuki, comment ca se passe pour un gaijin quand il se rend au Japon pour lutter des mecs la bas ? Comment tu te fais comprendre par ton adversaire »

Rosto : Minoru Suzuki, je le déglingue quand il veut ! Pour ça faudrait plus demander à des gens qui sont récurrents comme [Louis] Napoléon, moi j’y suis allé avant les événements de Fukushima donc le Japon était encore très fermé et pas grand monde n’y allait comme ça peut être le cas maintenant. Et à l’époque clairement, tu y allais pour mettre en avant les japonais, c’est ce qui se passe partout dans le monde normalement. Puis les japonais sont très longs pour se décider de quelque chose, car ils réfléchissent beaucoup et une fois qu’ils sont décidés c’est bon. Pour te dire, j’ai obtenu mon visa de travail que 2 jours avant de prendre l’avion.
Pour se faire comprendre, c’est comme partout, tu parles anglais même s’ils ont un niveau assez faible pour beaucoup, et le catch est un langage corporel donc ça se comprend facilement.

CDB : « Sur Twitter, en parlant de Japon, on voit que tu enquilles des piles et des piles de manga et t’es aussi un mega fan de Olive et Tom. T’es même venu à Revolution 10 avec un sac de la New Team ! Qu’est ce qui t’a autant accroché dans le manga ou l’animé ? »

Rosto : (rires) Oui des mangas j’en ai pas mal, même un peu trop je pense et encore sur Twitter je ne mets pas tout ! J’ai un Instagram spécial pour ça puis mon sac New Team oui car le logo est discret et que ceux qui connaissent savent ce que c’est, c’est pas un personnage ou autre. Et ce qui m’a accroché dedans, bah difficile à dire, je pense comme tous les enfants nés dans les années 80 et ayant grandi avec le Club Dorothée et toute la japanimation.

CDB : « T’as tenté aussi le tir de la feuille morte à un moment ? Avec un cousin on essayait la catapulte infernale… »

Rosto : « Oui comme tout le monde mais c’est difficile à cadrer en tirant comme lui (rire) »

CDB : « T’es aussi un grand fan de football et t’affiches clairement ton soutien au PSG (non ne huez pas cet homme), ca remonte à quand ton amour pour le club ? »

Rosto : Je suis né à Paris, j’ai grandi à Paris et je vis à Paris donc forcément je ne vais pas soutenir un autre club. Après le football j’y ai joué petit en club et j’avais un beau père qui nous emmenait souvent voir les matchs ou on les regardait à la télé, puis plus tard j’ai même été abonné au Parc.

CDB : « T’as vu Ronnie jouer en vrai ? »

Rosto : Oui j’étais abonné à ce moment-là, je loupais souvent la dernière heure au lycée pour traverser tout Paris pour aller au Parc et entendre le Ronaldo de Assis Moreira Ronaaaaaaldinhoooo.

CDB : « C’est mon PSG préféré celui la je pense… Parlons des sujets qui fâchent, la Grêce absente de la Coupe du Monde. Perso je suis à deux doigts d’exploser les gens quand ils me vannent avec l’Italie. Tu le vis comment toi ?  »

Rosto : La Grèce au foot ce n’est pas l’Italie non plus, mais ils ont fait de très belles phases de poules en qualifications. Ils ont terminé dans les meilleurs deuxièmes derrière la Belgique puis ils ont perdu contre les croates en barrage, c’est prometteur pour l’avenir normalement.

CDB : « Ça te fera quand même mater la Coupe du Monde ? »

Rosto : Bah oui il y a l’équipe de France…

On remercie grandement Rosto pour sa disponibilité et sa sympathie, ça faisait longtemps qu’on voulait causer de pleins de trucs avec lui (genre 2 ans) et on est vraiment très content d’avoir pu le faire.

Vous pouvez le retrouver partout sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram. Si vous êtes intéressé par l’avis d’un casseur de bouche sur les mangas : l’Instagram dédié aux lectures de Rosto est la pour vous.

A bientôt les bourrins.

27173574_1287834984693921_1168825353064216659_o

 

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Un commentaire

  1. […] qui est drôle la dedans, un peu comme Hooligan Beef, Rosto et Tristan Archer, c’est que malgré ce côté la, elle se transforme en lionne dès que la […]

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s