Et oui on va parler de DBS du point de vue d’un mec qui a vu arriver Dragon Ball en France au début des années 90, donc forcément avec beaucoup d’affect et de comparaisons. Vous m’excuserez mais on peut pas non plus oublier toute la mythologie qui a fait de Dragon Ball ce qu’il est. J’arrive après la fête mais j’ai énormément hésité à regarder cet anime, déjà parce que j’aime pas les anime à la base. Les dessins animés avec des gens qui osent à peine se toucher le bout des doigts pour s’exprimer leurs sentiments et des dessins souvent catastrophiques, c’est pas trop mon kiff. Ils ont vraiment un problème avec les émotions les japonais mais on en parlera un autre jour, c’est pas ce qui nous intéresse aujourd’hui.

DBS donc. Une suite directe qui est sensée faire oublier le catastrophique Dragon ball GT. L’idée est louable on peut pas dire le contraire car c’est depuis GT que ce qui est sorti après 95 (le film Fusions) n’existe pas pour moi. Vous pouvez me dire ce que vous voulez, GT, les films, le Live Dragon Ball Evolution, La Résurrection de F tout ça c’est à jeter. J’ai même pas regardé parce que faut pas non plus déconner, j’ai une vie de merde mais mon temps est précieux. En gros tout ce qui sort du manga papier et des OAV originaux comme Broly, Thalès et tout ça, j’en ai jamais voulu en entendre parler, à raison, depuis plus de 20 ans. Un gros con oui, je suis un gros con réac mais y’a des choses auxquelles on touche pas.

Du coup quand j’ai entendu parler de loin de l’arrivée de DBS, j’ai senti la catastrophe nucléaire arriver. J’ai vu quelques images, les réseaux sociaux se moquer des dessins, les transformations avec les cheveux bleus (WTF) et rose (re-WTF). Comme je connaissais pas, je voyais ça avec un facepalm de dingue tu pouvais même pas imaginer. Bientôt ça allait être quoi ? Des cheveux  verts, pourpres ? Bref, de l’extérieur ça annonçait rien de bon.

Cap4

Mais oui chouchou, t’es rose et c’est beau

Et puis le jeu vidéo Dragon Ball FighterZ est arrivé et là il a mis tout le monde d’accord. Sans expliquer plus que ça, l’alliance du studio Arc System Works à la réalisation avec l’univers de DBZ a donné sans aucun doute le meilleur jeu de baston de ces dernières années. Alors de mon côté, la curiosité a commencé à pointer le bout de son nez. C’est vrai, je joue des persos dans le jeu vidéo que je ne connais pas vu que je ne regarde pas DBS. J’ai donc décidé de regarder pour me faire un avis subjectivement objectif.

J’ai vu que la série est divisée en plusieurs arcs plutôt courts et que bizarrement, les deux premiers sont les redites exactes des deux derniers films DBZ : Battle of Gods et Resurrection de F. Je comprends pas trop le délire de refaire les choses mais bon, soit. J’ai pas maté le premier arc mais les 3, 4 et 2 dans le désordre. Ma stratégie de winner : vu que les anime c’est lent à chier et qu’il y a plein de trucs inutiles, j’ai zappé tous les épisodes filler, j’ai coupé toutes les chansons de début et de fin d’épisode et j’ai tout maté en vitesse x1.5 sur mon lecteur. Ça rend le tout bien plus dynamique et chaque épisode fait du coup 12min30 en enlevant tout au lieu de 23min. En 3 jours j’ai binge les 60 épisodes des 3 arcs, la productivité mon gars.

Arc 3 : J’ai commencé avec l’arc du tournoi des dieux de la destruction. Un arc court et sans enjeux car le tournoi est juste un prétexte pour des dieux de s’amuser. Et là premier gros point noir sur cet arc : le second degré. C’est simple, personne ne prend le tournoi au sérieux. Ça n’arrête pas de badiner, c’est limite insupportable. Ce qui marquait dans DBZ, c’est la cruauté et les enjeux dramatiques. Là on se retrouve avec 2 dieux tous pourris qui jouent les enfants avec leur figurines. La majorité du tournoi est nulle parce que personne ne se bats pour sauver sa vie mais ça commence à être intéressant quand t’as le petit sayen qui se bat contre Vegeta. Finalement, le seul bon point qui sauve quasiment tout est Hit. Personnage hautement charismatique et surpuissant, la fin du tournoi avec lui devient bien plus sérieuse et donne une envergure ouf à l’anime. C’est autre chose que Vegeta qui se bat contre un robot qui fait de la vapeur ou Son Goku contre un nounours jaune. Vraiment cette fin d’arc m’a ambiancée. Et je pense que les producteurs ont compris qu’ils s’étaient chiés dessus pour l’arc 2 et 3 car après ça va redevenir le DBZ qu’on connait. 5/10

Cap5

Le mec qui sauve la série à lui seul

Arc 4 : alors les amis, après la semie-moisissure de l’arc 3, on a le droit à du DBZ comme on l’aime. C’est simple : j’ai adoré cet arc Mirai Trunks. On retrouve exactement ce qu’on aimait dans l’ancien DBZ : un univers coloré mais noir avec des méchants vraiment cruels, un désespoir apparent (bah oui on est dans un shonen bordel, faut que l’antagonisme apparaisse comme impossible à surmonter) et un vrai scénar. Dans les arcs précédents on avait une mise en situation mais on avait aucun développement. Tout se passait au même endroit et rapidement. Là on a le droit à des intrigues, des personnages qui on une quête et des relations qui fluctuent. Les références à l’arc de Cell sont finement placées et on sent une vraie continuité dans la narration par rapport aux événements passés. Vous le savez : il n’y a pas de grande saga sans grand méchant et Zamasu / Goku Black sont pour moi dignes du trio qu’on a eu dans le manga original (Freezer/Cell/Buu). Se battant pour de réelles motivations, avec des desseins qu’on peut comprendre, la profondeur apportée à leur création change du tout au tout par rapport à ce qu’on a vu auparavant. C’est une réussite quasi-totale. 8,5/10

Cap2

Les méchants qu’on espérait plus, Noir Rose et Vert

Arc 2 : dernier vu en date parce que pour moi les prémices de celui-ci n’avait aucun intérêt, j’avais eu raison de le zapper. Là encore il n’y a aucun développement. On a juste Vegeta et Goku qui s’entraînent, Freezer qui arrive sur terre et se fait battre, salut. Mais pour développer plus, y’a des trucs qui m’ont énervés. Le premier, c’est de voir que Freezer, qui était certes fort il y a 20 ans contre Goku, devrait être nul à chier aujourd’hui. Il s’est entraîné 4 MOIS et tu vas me dire qu’il rivalise avec les Blue ? Mais n’importe quoi. Déjà Cell explosait Freezer en terme de puissance donc ça a aucun sens. Le deuxième truc que je trouve inadmissible, c’est le traitement des persos secondaires.

Quand l’armée de Freezer arrive sur terre, c’est une bande de sacs à merde qui se sont plus jamais entraînés et qu’ont plus de chef depuis des années mais ils mettent la douille à tous les potes de Goku, sans rire quoi. C’est quoi ce Son Gohan des égouts qui sait même plus rester en super sayen ?? Le mec il a battu Cell, c’était le Sayen le plus fort existant et c’est devenu la michto de DBZ. Le gars il a explosé son énergie une fois regarde la gueule qu’il a :

Cap1

« J’aurais pas du quitter mon laboratoire d’études, Videl va pas être contente »

Pareil pour Piccolo qui se fait bolosser en un tir comme une vulgaire pute de comptoir, scandaleux. C’est quoi le délire, les mecs en face savent quasiment pas se battre normalement ! On parlera pas du sbire qui s’est entraîné avec Freezer et qui passe soudainement en 4 mois de crotte de trottoir à enculeur de sayens. C’est vraiment n’importe quoi. Enfin bon je le sentais, cet arc ne fait que casser la mythologie de Freezer, qui est pour moi le plus cruel et donc le plus grand méchant de DBZ. Poubelle. 2,5/10

Y’a vraiment du bon et du pourri dans DBS au final. On notera qu’il y a trop d’arcs et qu’on aurait préféré moins d’histoires mais plus de développement scénaristique. Je vais me mater le dernier arc pour voir de quoi il retourne mais c’est dommage parce que quand l’anime s’envole, je retrouve le plaisir que j’avais à lire DBZ et c’est beau.

Publié par Révérend Biceps

J'ai dédié ma vie à la puissance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s