Salut la compagnie.

Je sais ce que tu te dis:

« Un article jeux video sur le Coin du Bourrin ? Mais c’est quand le prochain article sur un salopard des gazons ? Nous on aime les arracheurs de ligaments putain !« .

T’as peut-être raison mais vu que je dose Dragon Ball FighterZ comme un sauvageon, je parlais soit de ça, soit de jeux vidéo en général. Finalement, si t’aimes les enfoirés et les brutes, t’auras aussi ton compte avec ce petit recap’ de mes jeux de bourrins.

Quand je me remémorais tout à l’heure les trucs que je kiffais étant plus jeune, je pense que j’étais déjà bien disposé à tacler durement le dimanche et à apprécier, sans le montrer ouvertement, les cris de souffrance. Z’allez comprendre pourquoi.

Mortal Kombat 3

Y’a des gens qui considèrent l’odeur de l’herbe comme leur madeleine de Proust, un truc qui te fait voyager intérieurement et qui te refait sentir des sensations de l’époque. De la joie, du bonheur simple, un truc mélancolique quoi. Perso, le cri d’un gars en train de se prendre une Fatality, c’est un peu ma madeleine de Proust pour bien des raisons.

Déjà à l’époque, sortir une Fatality sur un MK console, fallait avoir un doctorat (ou alors j’étais vraiment nul mais j’ai l’excuse de « j’étais jeune putain me fait pas chier ») du coup ce mélange de violence, de douleur et de cris, de cris même sans avoir de tête présente à l’écran, c’était un peu comme atteindre le nirvana du gamer. T’étais celui qui pouvait finir ses adversaires avec classe, le mec qui t’humilier après t’avoir encastré dans un mur. Ça représentait du boulot et réussir à voir l’animation et l’écran s’assombrir, y’avait juste pas mieux comme sensation dans ma jeune vie.

Je me dis quand même que mes parents et ma fratrie étaient irresponsables parce que c’était quand même putain de violent déja à l’époque. Je rappelle que les consoles de jeux étaient largement considérés pour les très jeunes à l’époque. Aujourd’hui un jeu pareil accessible aussi facilement sans classement d’âge, t’aurais des milliards de parents qui regarderaient l’écran comme ça

Gros stress

DOOM 64

Quand t’as dosé Golden Eye 64, les autres FPS peuvent paraître fades et sans saveurs. C’est le constat que j’avais avant qu’un pote me passe la cartouche de Doom en échange du jeu mais je voulais surtout jouer à tout ce que je pouvais. Advienne que pourra !

Doom 64 c’est spécial comme sensation, c’est le premier jeu ultra sombre que j’ai joué. Ok j’avais dosé MK mais les mecs c’est des ninjas de toutes les couleurs même s’ils sont violents, t’as des stages colorés genre le pont, l’église et ces autres conneries.
Dans Doom, t’es dans des couloirs très sombres et tu dois faire preuve d’une violence sourde mais clinique. Tu peux défoncer les gars en face de milliers de façon et le plus souvent du temps le plus crade c’est le plus efficace.

Une putain d’expérience qui m’avait laissé un goût étrange. Est-ce que je suis censé vraiment jouer à ce genre de trucs ?? Pourquoi je kiffe autant ces conneries ?

Un bon avant goût du jeu suivant…

Manhunt

Dans la famille Sensible, on est tous un peu disposé à aimer ce genre de conneries faut croire.

J’ai passé la moitié de ma foutu jeunesse avec mon cousin, il a même déjà écrit un truc ici pour l’intronisation de Cantona (Glorieux George !). Une fois, il me fait venir et je vois qu’il joue à un jeu de gros psychopathe: Manhunt. L’histoire d’un réalisateur complètement timbré qui décide de créer un snuff movie (un film montrant la mort de gens en vrai) avec un prisonnier destiné au peloton d’exécution.

Déjà quand on te raconte ça, tu sais que tu vas tomber dans un truc chaud. C’est exactement ça, le jeu est tellement violent qu’il a été interdit dans quelques pays dont le Canada, l’Allemagne et même la Russie (gros lol). Un gros boulot signé Rockstar.

Ce qui est encore plus dingue, c’est que le jeu est vraiment bon. Je crois qu’il n’y a rien de plus kiffant qu’un jeu très violent et qui se montre en plus vraiment fun. Tu peux être créatif dans ta saloperie en plus, tu peux faire des exécutions bien hard avec juste un sac plastique. Moi qui suit fan de Metal Gear, je trouvais complètement l’autre côté de la pièce de l’infiltration/action et c’était vraiment addictif.

Un bon jeu d’infiltration, avec une histoire bien foutraque et de la créativité dans la violence ? 10/10

Gears of War

Un vrai coup de cœur et un de mes premiers jeux de Xbox 360.

Gears of War c’est l’incarnation du jeu de bourrin en FPS. Ton perso quand il court tu sens que c’est un gros sac plein de muscles et de violence, il a une putain de tronçonneuse sur son fusil d’assaut, il finit salement les ennemis au sol… En plus le jeu a des mécaniques assez rendent le tout dynamique même si la grosse place du jeu c’est le sulfatage de masse.

Un bon délire et en plus possible a jouer en Coop local. Manquera plus qu’un Mars et une pipe.

Sur ce, je vais vous laisser car j’ai la tâche très importante de botter le maximum de cul sur Dragon Ball FighterZ.

A bientôt.

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s