Salut les micros zboubs.

On est dans la dernière ligne droite de l’année 2017 et il est temps de regarder un peu en arrière.

Comme tous les ans maintenant, on a eu un sacré cortège de saloperies et de conneries profondes. Attentats, tirs de masse, élections présidentielles nulles à chier, au plus on avance au plus on se retrouve enlisé dans nos propres conneries en se demandant pourquoi, tout en composant avec des fans des Marseillais a Miami.
Notre bon président s’est montré a plus d’une reprise aussi con qu’une bite, comme par exemple quand il a traité de « fouteurs de bordel » des manifestants qui essaient de sauver leur boulot ou plus récemment, son attitude de premier de la classe en goguette dans une université du Burkina Faso.

On peut pas dire que c’est la joie, mais si on devait relativiser, notre place ne sera jamais pire que celle qu’auront les Palestiniens depuis l’annonce de Trump. On va arrêter la et parler de trucs un peu moins déprimants.

En terme de passions de bourrins cette année, on en a eu franchement plein la tronche en terme de qualité et de moments épiques. On va revoir un peu tout ça.

CATCH
img_1384

Y’a les gens qui brament haut et fort que ce sont les meilleurs catcheurs de la meilleure compagnie du monde sans avoir une once de talent et y’a les gens qui réalisent des performances historiques loin de toutes ces conneries de blabla marketing.
Dès le 4 Janvier 2017, Kazuchika Okada et Kenny Omega ont passé le mur du son catchesque avec une performance qui restera très longtemps dans les mémoires.

De la violence et de la brutalité, un rythme crescendo haletant, un storytelling subtil et foutrement efficace, le match entre les deux piliers de la NJPW a fait franchir une étape au monde du catch. Oui, le monde ne se résume pas qu’au logo WWE et on peut attirer l’œil des fans en réalisant, « simplement », de très grandes performances.

Les deux se verront attribuer la note de 6 stars de Dave Meltzer, donnée seulement 1 fois en plus de 30 ans de catch, puis continueront d’affoler les compteurs cette année avec deux nouvelles prestations légendaires. Comme on est jamais préparé à évaluer des OVNI, le bon Dave ira même jusqu’à donner un 6,25 stars au match de Dominion entre le fleuron du catch occidental et asiatique. Stratosphériques.

Sinon, vous pouvez toujours voir Roman Reigns contre Taker. LOL.

MMA

128_alistair_overeem_vs_francis_ngannou-1512277715

Francis « Putain de Monstre » Ngannou

Même si on aime beaucoup Conor McGregor, qui tient toujours solidement sa place au bar des Bourrins dans notre Hall of Fame, il faut croire que la compagnie peut s’en sortir sans lui. L’année 2017 de l’UFC s’est montrée très prolifique et n’a pas manqué de moments incroyables.

Le petit bijou de la couronne ? Un UFC 217 au Madison Square Garden qui possédait une carte 6 stars et qui a répondu présent.
En plus de voir Rose Namajunas battre l’ogre Joanna Nompolonaisimpossibleàécrire, on a vu un duel de titan entre TJ Dillashaw et Garbrandt, un spectacle technique de Wonderboy Thompson et on a assisté à l’immortalité de George St-Pierre contre Bisping.

Peut-être le meilleur événement que l’UFC a jamais organisé selon pas mal de spécialistes.

2017, c’est aussi l’année de Max Holloway, devenu incontournable après avoir voler sous le radar pendant près de 3 ans. 12 victoires de suite depuis sa défaite contre Conor McGregor en 2014, Holloway s’est imposé cette année comme le visage de sa division en battant par deux fois Jose Aldo, l’ancien dieu des Featherweights, de façon impressionnante. On attends forcément son année 2018.

On parlait un peu de lui déjà l’an dernier sur le CDB avec notre article sur les français de l’UFC, et depuis, Francis Ngannou affole les fans de MMA par sa technique et sa puissance hors du commun. 6 combats à l’UFC, 6 victoires dont deux notables contre des anciens champions du monde dont Alistair Overeem, champion de Strikeforce et du K-1, Le Prédateur jouera sa place dans l’histoire du sport contre Stipe Miocic l’an prochain. Je rappelle qu’aucun français jusque la n’a tenu de ceinture à l’UFC.

En attendant 2018, compilation des meilleurs KO de l’année.

CINOCHE
john_wick_chapter_2-wide

Pas franchement de quoi s’affoler en cette année 2017 niveau films de bourrins, mais on peut toujours noter:

-Baby Driver dans les films sympathiques avec quelques qualités agréables.

-Logan, 
basé sur le fabuleux comics Old Man Logan, même s’il est, comme beaucoup d’adaptations Marvel, à 100 lieux d’être aussi bon que sa forme papier. (Je voulais voir la famille Hulk consanguine putain !)

John Wick 2, la franchise partie sur des bases cheloues avec son pari du film d’action old school mais moderne continue de prospérer sur les écrans et a proposé un John Wick 2 surprenant. De bonnes scènes de bastons en Italie avec Common, Morpheus qui vient aider Neo, et des gunfights toujours fignolés, le film se regarde très facilement et s’apprécie sans trop se prendre la tête.
Qui plus est, ça fait du bien de voir une star mondiale comme Keanu Reeves mouiller un peu le col en faisant lui-même ses scènes de baston.

FOOT
equipe-de-france-les-notes-des-bleus-face-l-espagne

Nationales :
-L’équipe de France s’est rôdé cette année tranquillement pour aller chercher son titre de champion du monde l’an prochain. Avec un groupe solide même s’il est parfois peu inspiré contre des petites équipes, on voit mal comment la France ne pourrait pas rouler sur la compétition quand les autres grosses écuries sont en difficulté.
On a vécu des phases de qualif’ et des matchs amicaux parfois tendus mais sans vraiment subir de doutes profonds sur ce que pourront accomplir les Bleus quand il faudra retrousser sérieusement les manches au Mondial.

-Les Islandais vont disputer un Mondial. Le cœur et les couilles, ça fait aller loin.

-Juste le truc chiant, l’Italie a choke comme jamais sur les Suédois. Monde de merde.

Clubs :
– Liverpool et Manchester United de retour en Champion’s League avec de l’ambition et des talents, ça fait forcément chaud au cœur.
– Neymar au PSG avec un gros montage financier bien dégueulasse. Paris lol.
– Mbappé au PSG alors qu’il a roulé avec Monaco. Gros mercenaire à même pas 19 ans. L’argent, c’est vraiment un sale truc.
– Ronaldo Ballon d’Or. C’est marrant comme on peut s’en battre les couilles du Ballon d’or depuis que Messi et lui sont la.

COIN DU BOURRIN
unknown4

Avec cet article, cela fera évidemment 101 au compteur mais au nom de toute l’équipe on vous remercie d’être la pour lire nos conneries très régulièrement.

10 000 vues c’est beaucoup pour nous sachant qu’on fait zéro promotion et qu’on espère juste que nos articles vous font marrer au point que vous les partagiez. On continuera à se donner pour faire des trucs funs, avec de la mauvaise foi et trouver de nouveaux concepts comme le procès de Ronaldo.

Merci encore pour votre soutien et on va faire en sorte l’an prochain (même s’il reste quelques vendredi avant) de vous rendre fier d’être des fans de notre page.

Des bisous.
ftop-ru_29499

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s