Salut les bourrins.

J’étais en train de faire un petit tour d’horizon du site afin de voir ce qui manquait en terme de contenu et j’ai vu que la section sur le catch manquait terriblement de profondeur.

On va parler de ça du coup aujourd’hui et on va mettre en avant plutôt les humains qui composent le sport dans une série d’articles que le sport en lui-même. Pourquoi ? Le catch est un monde particulier, avec une histoire riche et variée, très intéressante et qui aujourd’hui connait un boom grâce aux nouvelles technologies mais comme dans toutes les formes d’art, les histoires des artistes sont souvent aussi cool que ce qu’ils peignent. On va donc faire régulièrement parler des gars qui imposent le plus le respect dans le catch, que ce soit sportivement, à l’extérieur du ring, humainement ou alors parce qu’ils peuvent pisser à plus de 20 mètres. On commence le premier numéro avec ce qui paraître comme une évidence:

« STONE COLD » STEVE AUSTIN

Le poster boy du jour et probablement la plus grande star du sport de ces 20 dernières années sur le continent nord américain, « Stone Cold » fut la tête de gondole de la WWE pendant des années et l’incarnation parfaite de l' »Attitude Era« , cette époque dans le catch où les personnages et les angles étaient plus réalistes et proches de la culture d’alors.

Charisme hors du commun, capacité au micro extraordinaire, le mec te scotche par son aura et vit son personnage de bouseux contre l’autorité à fond. Un héros du peuple donc sous fond de rivalité col bleu-col blanc qui rapporta un blé monstrueux à Vince MacMahon, la patron de la WWE, en terme de record d’audiences et de présence dans les stades mais aussi en produits dérivés. Le t-shirt « Austin 3:16 » était une des plus grosses ventes de la compagnie et fut d’ailleurs considéré comme un des t-shirt les plus emblématiques de l’histoire. Stone Cold est un véritable pilier des années 90, encore célébré aujourd’hui dans la culture populaire comme Kevin Love, le pivot des Cavaliers, champions de NBA, qui célébra son titre à la manière de Steve Austin. Comble du comble pour la profession, il est également le premier catcheur à avoir appliquer sa prise de finition sur un futur président.

Un succès phénoménal et un héritage monumental mais surtout un homme qui impose le respect par son abnégation. Du genre à pouvoir finir un match avec une nuque brisée.

En 1997, alors qu’il combat un catcheur exceptionnel du nom de Owen Hart, ce dernier se chie sur la prise la plus connue du catch, le marteau-pilon. Tête de son adversaire entre les jambes, Owen Hart ne voit pas que que Steve Austin est placé bien trop bas, et lorsqu’il tombe sur ses fesses pour effectuer la prise, c’est malheureusement la tête de son adversaire qui touche en premier le sol. Nuque brisée pour Stone Cold.

Après un moment de flottement et d’incertitude, la décision fut prise de continuer le match, et Stone Cold sera capable de ramper jusque son adversaire, faire un tombé et de repartir pour se faire soigner. L’incident poursuivra Stone Cold toute sa carrière et sera même à l’origine d’une autre histoire où Steve Austin risquera sa santé pour son rival.

En 2003, Steve Austin est à l’aube de combattre une autre légende du sport à Wrestlemania: The Rock. Alors qu’il est dans son hôtel, Stone Cold est pris de gros vertiges, du genre ceux qui font vraiment flipper. L’état merdique de sa nuque l’a rattrapé et les docteurs sont sans appels, le Rattlesnake doit se faire opérer d’urgence pour ne pas finir paralysé. Stone Cold refusera l’opération et combattra le lendemain The Rock dans le dernier match de sa carrière. Un acte fou mais une volonté de faire de The Rock LA star de la compagnie. On peut voir la chose sous deux spectres, soit il est complètement con, soit il a deux boules de pétanque dans le froc.

Aujourd’hui, Stone Cold va bien. Plus de 14 ans après la fin de sa carrière, le nom de Steve Austin lui permet de vivre confortablement et de pouvoir prendre part à des projets. Il fut par exemple un des méchants du premier Expendables, il joue également dans quelques Directs to DVD et possède son émission de télévision, mais le Hall of Famer de la WWE possède surtout un podcast très populaire dans lequel il interview des célébrités du catch indépendant, de la WWE et donne son avis sur les sujets chauds du moment. Gros buveur de bière, il a également créé sa propre marque « Stone Cold IPA » qui est relativement bien noté sur des sites spécialisés.

Pas facile d’être un monument d’un sport aussi difficile que le catch mais Stone Cold aura réussi à s’extirper des personnages grotesques dans lequel on l’avait cantonné pour marquer le catch avec sa personnalité et son sens créatif. Une authenticité et un amour pour l’art qui fait encore de Stone Cold aujourd’hui un des noms les plus aimés des fans d’aujourd’hui.

RESPECT PUTAIN

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s