Bonjour à tous, amis virils et femmes à barbe. Vous le savez ici : on aime le MMA. Ce sport que la France ne veut toujours pas reconnaître en tant que tel mais qui passionne les foules à base de bourre-pif et d’étranglements que ne renieraient pas les meilleures actrices des productions de Kink.com. Allez fais pas style, tu connais très bien le donjon de ces productions, petit coquin déviant. Alors c’est bien beau de rester dans son canap à mater Conor McGregor mettre le monde entier à l’amende avec une attitude juvénile de capitaine de l’équipe de foot à la récré. Il était temps qu’au Coin du Bourrin, on prenne les choses en main si je puis dire et qu’on fasse l’expérience de cette discipline. C’est votre serviteur qui a décidé de se lancer dans l’aventure du MMA. Retour sur les premiers trainings et l’incroyable sentiment de virilité que ce sport procure.

Vous le savez si vous me suivez ici, j’ai dédié ma vie à la puissance à travers la musculation. Seulement si ma testostérone guidait ma vie avec fierté, quelque chose me manquait. Soulever du lourd c’est cool mais au bout d’un moment, tu te rends compte que si t’as développé ton physique, tu n’as pas l’occasion de faire grand chose de ces capacités. C’est bien de se conditionner mais autant mettre la puissance au service d’une activité. C’est pourquoi j’ai décidé de me lancer dans le MMA vu qu’un club alliant muscu et MMA a ouvert ses portes près de chez moi. J’ai d’ailleurs fait une petite vidéo du propriétaire :

Moi je suis désolé, quand je vois des grilles j’ai envie de me boxer avec la vie direct. J’allais pas rester à soulever du lourd alors que je voyais les petits copains s’amuser sur le tatami. Pour te situer mon niveau en arts martiaux, je suis ceinture jaune en Ju-Jitsu parce que j’en ai fait y’a 15 ans. Autant te dire que mes capacités martiales étaient proches de celle d’un jeune bambin. Mais c’est pas grave, l’esprit de CM Punk m’accompagne et probablement le même résultat. OSEF MEC j’ai envie de m’entraîner comme une brute.

Y’a deux entraînements auxquels je participe : le strike et le MMA. Dans le premier, c’est que des enchaînements pied/poing en binôme avec les pattes d’ours. Le deuxième c’est le cours avec frappes et une grosse partie de grappling. Je te préviens mec : je vais faire de mon corps une arme. On est pas là pour déconner. Je partais confiant comme le guerrier qui sait qu’il va en chier sur le champs de bataille. Le cœur solide mais l’appréhension au coin de la lèvre. Une petite bite ouais.

Malheureusement, t’as beau avoir l’esprit de Son Goku à l’aube de son combat contre Freezer, la réalité des choses te frappe aussi dur qu’un low kick dans la cuisse : t’es une merde. Bah ouais, tu croyais quoi. Qu’en matant des films comme Undisputed 3 : Redemption, t’allais comme par magie devenir le roi de la cage ? Non mec, NON. C’est un sport hyper exigeant. Déjà faire du strike pendant 45min je peux te dire que j’en CHIE ma race frère. C’est très fatiguant, presque autant que de faire du sexe avec Rebel Wilson en reverse cowgirl.

rebel

Elle envoie du lourd.

Faut avoir un cardio solide et c’est pas encore ça. Puis tu te doutes bien que niveau souplesse, on est encore loin du compte. Placer des middle et high kicks quand t’as la souplesse d’un morceau de bois, c’est même pas la peine. Mais ça vient vite fils, faut persévérer. Le deuxième cours avec le grappling, c’est où tu te rends compte que t’es une sous-merde de l’espace. Tu vois les mecs dans les matches, ils sont en train d’en chier sur des rounds de 3 minutes, à bout de souffle en train de se faire bourrer par un mec contre la grille. Bah j’ai vécu ça en live. On se rend pas compte la dépense d’énergie que ça demande de maîtriser un mec au sol pour essayer de l’étrangler. Je te jure que je suis liquide à la fin des trainings.

Puis on parle pas de la technique. L’instructeur il te montre la choke mais une fois que c’est à toi de l’appliquer, faut rentrer toutes les étapes sans perdre son équilibre et en gardant la maîtrise de son adversaire qui résiste. Franchement je pensais pas que ça serait si difficile. On a appris l’anaconda choke ce week-end, tu regardes la prise ça a l’air de rien :

Mais c’est très technique. Et en fait tout est très technique. On te dit toujours « ouais le MMA c’est un sport complet » mais quand tu le fais, tu te rends compte que tu dois être bon en tout : cardio, énergie, souplesse, technique, frappe. Pour le moment je suis ceinture caca d’oie mais même si je suis un poussin sorti de l’œuf, j’y prends un plaisir dingue. Comment tu te sens HOMME quand tu pratiques ce sport mec, tu sues de la testostérone directement sur le sol. Je suis sûr que ma barbe elle pousse d’un centimètre pendant mon heure de training. Et y’a un côté très ludique, on s’amuse beaucoup malgré l’activité physique poussée.

Bien sûr, on reste dans l’esprit Coubertin, le but c’est pas de faire mal à son partenaire. Par contre le petit suce-bite qui vient te taxer ton téléphone dans la rue, lui il vivra un destin bien différent. Allez bisous.

Publié par Révérend Biceps

J'ai dédié ma vie à la puissance.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s