Dans la catégorie des films sévèrement burnés où la trame principale est aussi mince que WTF, je pense qu’on a trouvé quelque chose de tout a fait spécial avec John Wick.

Soyons honnête dès le départ, c’est loin d’être un mauvais film d’action, mais l’élément perturbateur principal à de quoi laisser perplexe tout au long du putain de film. Le reste est pas mal en mode film des années 80/pose ton cerveau et regarde du pan-pan. Tour d’horizon d’un film qui avait tout pour faire fuir et qui est un des derniers gros succès en terme de gains sur investissement.

DE QUOI CA PARLE ?

J’avertis par avance tous les pètes couilles et les mecs qui ne veulent pas qu’on spoil, ce que je vais expliquer est le tout début du film, et tu peux le voir dans toutes les descriptions du film imaginables sur l’Internet.

John Wick (Keanu Reeves) est triste parce que sa femme vient de mourir d’une saloperie de maladie. La femme avait prévu le coup, et elle a envoyé un petit chien, un Beagle, en cadeau pour John pour le réconforter. Sauf qu’un jour, John Wick va dans une station service avec sa putain de Mustang, un russe méchant (Alfie Allen) veut la magnifique bagnole de Wick qui refuse de lui vendre. Du coup, vu que les Russes sont de méchants salopards (‘Murica), ils vont chez John Wick pour voler la voiture…. ET TUE LE GENTIL PETIT CHIEN.

Tu l’as compris, John Wick va retourner toute la galerie parce qu’on a tué son chien.
Je vous laisse 5 minutes pour que vous imaginiez la tronche des mecs qui ont eu l’idée de ce déclencheur.

Le plus drôle, c’est que le début du film ressemble étrangement à Black Dynamite, qui est une grosse comédie. Dans Black Dynamite, le frère du Black Dynamite (le héros) meurt et le flic qui découvre le cadavre fait le constat affolant: « OLALALA ON EST TOUS DANS LA MERDE, B.D VA RETOURNER TOUTE LA VILLE » avec des images de violence etc. Dans John Wick, lorsque le méchant russe fait le coup, son père fait EXACTEMENT la même chose. « OLALALA tu n’as pas fait chier n’importe qui, tu as fait chier John Wick ! » avec la phrase ultra pompeuse: « John Wick n’est pas que le Croque-mitaine, c’est celui qu’on enverrait pour tuer le Croque-mitaine »

john-wick-fusil

AU FOND, LE FILM EST COOL OU PAS ?

On suit John Wick dans sa quête de vengeance canine et son flot de flinguage, d’accent russe et même parfois de petits culs sympas. C’est assez plaisant, avec des créations d’un monde alternatif pour les assassins, mais t’as toujours l’idée du « Merde, c’est un chien qui déclenche tout ça » à chaque fois qu’une grosse phase de démolition urbaine à lieu. Le film se base évidemment sur ce dernier élément.

Peu importe que la victime soit un chien, un poisson rouge, ou même une bonne femme, le film est centré sur Keanu Reeves en costard qui flingue des types en costards. C’est relativement bien soigné, bien chorégraphié et on a le sentiment de voir un vrai film d’action moderne tant les phases d’actions et de corps à corps ont l’air d’actualité (pas comme cette merde de Kickboxer: Vengeance). Ça cogne dur mais ça cogne juste, ça part même en gros grappling parfois, avec des phases que tu peux voir facilement en MMA toutes les semaines. Un bon point pour le film qui allie modernité et respect de l’intellect du public dans l’action, et film d’action old school.

Bordel, c’est tellement moderne que c’est la mort d’un chien qui fout le dawa. Qui en aurait eu quelque chose à foutre y’a 30 ans ?

VERDICT ?

J’arrive vraiment pas à me décider si le film est définitivement con ou si c’est un coup de génie. Après tout, le constat de départ est complètement absurde même si on fait de la psycho première année et qu’on se dit « Il se venge en fait de la mort de sa femme parce qu’il avait fait le transfert émotionnel sur son chien ». Dans l’absolu, j’ai envie de dire qu’il faut le regarder pour voir si votre cerveau bug autant que le mien sur tout le film. Bon film d’action certes, qui doit certainement plaisir aux plus farouches défenseurs des animaux.

IL A FONCTIONNE CE TRUC ?

C’est ce qui est aussi exceptionnel avec ce film, c’est qu’il a réussi à être ultra rentable pour ce qu’il a coûté.
john-wick-bo

Pour un film d’action de 20 millions de dollars, il a réussi a obtenir le double en terme de recette sur le sol américain, et le même chiffre à l’étranger. Quadruplé son investissement pour une histoire de vengeance de clébard, c’est l’oeuvre d’un esprit supérieur au fond.

D’ailleurs, comme le blé a coulé à flot, John Wick a eu le droit à son numéro deux. Pas de délire de décès canin cette fois ci mais plus « dette à payer/complot » avec quelques retrouvailles à l’écran.

johnwick-2-221076-600x415

Neo et Morpheus bordel !

Le film d’ailleurs est déjà en train de tout casser en terme de recettes. Avec un budget de 40 millions de dollars ce coup-ci, le film engrange sur le sol américain 82 millions de brouzoufs et 61 millions de dollars à l’international après trois semaines d’exploitation. Une jolie somme bien rondelette pour la nouvelle franchise d’action du cinéma, qui devrait rouler pour facile encore 3 ou 4 épisodes supplémentaires, si ce n’est plus. On est jamais a l’abri d’une série à la Fast and Furious.

 

Comme d’hab, on vous invite à donner votre avis sur ce joyeux bordel sur Facebook. A plus les velus.

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s