Je peux vous dire que rien que le fait d’écrire le titre m’a fait mal mais y’a des réalités qu’on ne peut plus ignorer dans la vie, et le fait que BJ Penn pue la merde de nos jours en fait parti. C’est toujours moche de voir un des héros du sport se transformer en marche pieds pour à peu près tout ce qui respire, surtout quand t’as eu une carrière aussi brillante.Je vois que les deux glandus du fond se regardent d’un air étonné quand je dis BJ Penn, faudrait peut-être qu’on parle de ce gars histoire de remettre tout le monde à niveau.

LE PRODIGE

T’as des mecs qui s’appellent « DarkKillerDu94 » en étant simplement des gros nerds horribles, ou même des combattants qui se donnent des surnoms de casseurs de bouches en étant mauvais. BJ Penn, son surnom, c’est juste Le Prodige, parce que le gars était juste le meilleur poids léger que t’as jamais vu fouler la surface du globe. Boxe plus que bonne, grappling phénoménale, le gars paraissait imprenable dans tous les secteurs et te donnait l’impression d’avoir aucun matchup défavorable en plus d’être intimidant. Tu réagirais comment toi, en voyant que le gars en face de toi, en plus d’être un phénomène du combat, se frappe la gueule super fort tout seul avant le combat et lèche le sang qu’il y a sur ses gants ? Comme tout le monde, tu te chierais dessus.

Ce qui encore plus surprenant avec cette attitude de troglodyte formé à la MMA, c’est que le gars aurait pu juste rien de glander de sa vie parce que la famille de B.J est extrêmement riche. Comment ? Trois fois rien au fond, ils sont juste propriétaires d’une grosse portion de l’île d’Hawaï. Une situation plus que confortable donc. Quand toi tu en profiterais pour faire du jet ski au soleil avec deux putes autour du cou, lui a décidé de rentrer dans un sport extrêmement brutal et de devenir une légende. Il parait que c’est plus facile d’avoir des rêves quand on a de l’argent mais c’est jamais une mince à faire d’être le meilleur du monde dans un sport de combat, même avec des bons outils. Il aura même fait mieux que d’être très bon dans sa catégorie, il a gagné deux ceintures dans deux divisions différentes, une première à l’époque.

LE DÉBUT DE LA FIN

C’est rare que des combattants, même légendaires, ne perdent jamais en MMA. Fedor, avant de se faire soumettre par Fabricio Werdum, avait subit une défaite forcée à cause d’une coupure à l’œil, même Jon Jones a perdu en se faisant disqualifier. Penn a eu aussi son lot de défaites mais rien de fondamentalement inquiétant pour sa carrière. Outre le match complètement stupide entre lui et Lyoto Machida (Machida 100 kilos et lui 87, non mais sérieux), l’hawaïen a perdu des matchs contre des légendes dans la division Welterweight (77 kilos) dont une controversée contre George Saint Pierre. Des coups d’arrêt dans une division ne l’ont pas empêché de continuer à régner en maître dans la division Lightweight (70 kilos) avec des succès significatifs en tant que champion. Tout ça était cool, jusqu’à ce qu’il rencontre enfin sa cryptonite, la pile électrique qu’on appelle Frankie Edgar.

Deux victoires du petit gars de New York et des doutes. BJ Penn n’est plus le même gars. moins incisif, moins déterminé, moins pleins de trucs. On dirait qu’il était pas préparé à rencontrer la nouvelle génération de combattants qui sévit encore aujourd’hui: ceux qui savent tout faire. Edgar est extrêmement rapide et sa boxe est extrêmement bonne, c’est aussi un super grappler de manière générale, peut être trop de combinaisons gagnantes pour Penn qui trouve pas de solutions sur l’ensemble des deux combats. Les coups semblent pas atteindre Edgar, et a chaque tentative il récupère deux pains dans la tronche. Une autre époque que Caol Uno et ses tentatives de débiles.

LA FIN D’UNE LÉGENDE

Un combat pourri contre Matt Hughes ne change pas la réalité du MMA, Penn est dépassé. Plus le même sport, plus les mêmes enjeux et surtout plus les mêmes « One trick Pony », les combattants qui n’ont qu’une manière de combattre. Aujourd’hui, tu dois être un monstre partout et être prêt à te battre à haute intensité sur 5 rounds, ce qui devient compliqué pour des combattants âgés comme Penn à bientôt 40 piges. Dernièrement, BJ Penn a affronté Edgar, qui l’a mis K.O, et Yahir Rodriguez, un combattant qui a fait ses débuts professionnels en 2011 et qui est une machine de stand up en pieds-poings.

Rodriguez utilise peu voir quasiment aucune défense lors du combat et des trucs plus qu’osés… mais qui passent. Un match très difficile à voir quand on est un fan qui a commencé à regarder le MMA lorsque l’UFC commençait à régner seul sur le monde du sport de combat. Ancien double champion du monde, futur Hall of Famer de l’UFC, Penn se humilier par un jeunot sur 2 rounds et mange sa 4ème défaite de suite. Est-ce que ces défaites tâchent la légende du gars ? La porte de sortie est vraiment dégueulasse et si c’était pas le cas aux yeux du CDB, l’article n’aurait pas existé. Ça doit être difficile pour un combattant de dire stop, et l’argent est vraiment pas un motif (pas comme Fedor ?) quand on connait le background de B.J. Difficile de savoir pourquoi Penn continue, mais il va falloir qu’il songe sérieusement à dire stop, pour sa santé et pour la sacro sainte « légende ». Ce serait con d’avoir une carrière avec un arrière goût de pisse.

Fais pas le con BJ.

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s