Je le vois mon con, tu dois te dire que t’as cliqué sur l’article du plus rageux supporter de football de la Terre. T’as pas tort, bienvenue sur le Coin du Bourrin. Si t’es un de ces fameux gars qui n’a pas vu la France gagner la Coupe du Monde, mais qui a son avis bien senti sur le football actuel, je vais t’expliquer en quelques étapes pourquoi tu n’es pas digne de respirer le même air alcoolisé que la plupart de tes ancêtres.

DÉJÀ, T’AS PAS VU LA FRANCE GAGNER LA COUPE DU MONDE PUTAIN

Rien que ça, ça me fout hors de moi et c’est l’introduction. T’as pas connu les chants, la fête, l’euphorie. Imagine toi, ton oncle Bruno, qui « ne supporte pas les métèques » chanter le nom de Zinédine Zidane sur la place publique et t’auras un peu ce que l’ensemble de la France était à ce moment la. Dire que ton voisin « ressemblait un peu à Lillian Thuram » faisait rire le couillon de la rue et ne voulait pas dire que tous les noirs se ressemblaient, même si c’est, je te l’accorde, une blague largement merdique. En gros, tout était cool et on était pas assez vieux pour subir l’effet « footix ». Grande époque.

TU PENSES QUE RONALDO LUIS NARAZIO DE LIMA EST LE GROS PLUMEAU PORTUGAIS

Dans les années 90, t’avais un gars qui était certainement le plus beau footballer à voir jouer de l’histoire. C’était pas cette fofolle retouchée de partout de Cristiano Ronaldo qui aime un peu trop s’enfiler des légendes du K-1 mais bien le brésilien, Il Fenomeno, le Boy Wonder, « La Merveille » Ronaldo. Un jeu de jambes fulgurant, une précision, une vitesse et une technique supersonique dans un football où les joueurs n’étaient encore que des êtres humains. Je le dis souvent, mais les grands joueurs ont cette capacité de te faire comprendre qu’ils avaient un temps d’avance quand on les regarde rétrospectivement. George Best, bien qu’il ait évolué dans les années 60, pratiquait déja le football de Platini. Platini, bien qu’il jouait dans les années 80, avait déjà le style du milieu des années 90. Quand on voit jouer Ronaldo, on comprend qu’il avait déjà le football moderne dans les chaussettes. Rapide, puissant, technique et complet. Une machine qui aura fait trembler les gardiens du monde entier. Avec un sourire sincère aux lèvres, pas pour les putains de caméras.

TU PENSES QUE POUR GAGNER LA LIGUE DES CHAMPIONS, IL FAUT LE BUDGET DE CES PARVENUS DE MANCHESTER CITY


Rien qu’à l’écriture du titre, je suis monté en pression et j’ai détruit une partie de mon bureau. L’Ajax d’Amsterdam, Manchester United, Dortmund, l’Etoile Rouge de Belgrade… Des vainqueurs et des philosophies similaires, utiliser les p’tits gars du coin qui en veulent pour gagner. C’est simple, t’as pas plus investi qu’un gars qui sait ce que représente le maillot et qui s’amusait à taper la balle avec ses potes en portant les couleurs du coin quand il était encore gamin. La formule existe depuis la nuit des temps et fut remise au goût du jour dans les années 90 et largement documenté depuis avec le United de Ferguson, et l’Ajax de Van Gaal. Les deux ont pas mal essuyés les merdes que les journalistes leur lancaient à la tronche avant de prouver que des jeunes volontaires de la région pouvaient réaliser ce que des gros carriéristes merdiques pouvaient galérer à faire: gagner une Ligue des Champions. Un football de bonhomme, avec des idées de bonhommes, qui se perd aujourd’hui. En Espagne, on préfère les gros sous et les fraudes fiscales. OKLM.

TU PENSES QUE LES EQUIPES NATIONALES SONT MEILLEURES DE NOS JOURS

« Bah oui quoi ! Après tout le Brésil à Neymar, l’Angleterre à Rooney !« . Sache que je fais tout mon possible pour me contenir mais ce genre d’incartades, ça me donne juste envie de foutre le feu à ton paternel. Les années 90, c’est un peu la période dorée en ce qui concerne les compétitions continentales et mondiales. Les Pays-Bas ont eu tout au long de cette époque des équipes de rêves: les frères de Boer, Bergkamp, Van Basten, Van der Sar, Overmars, Gullit, Rijkaard… Le Brésil, l’Argentine, l’Italie, l’Angleterre, l’Allemagne, la France… Tous avaient tous au moins autant de talents à tous les postes, des gardiens aux attaquants, même sur le putain de banc des remplaçants. Les grandes nations avaient cette capacité d’être homogènes et les rencontres pouvaient donner lieu à des pures chef d’œuvres entre artistes du ballon rond. T’avais même des équipes de seconde zones qui sortaient des génies un peu de nulle part et que tu reverras plus jamais de ta vie, du genre la Bulgarie avec Stoichkov, le Danemark et Schmeichel. Les équipes nationales représentaient vraiment quelque chose, réunissait les plus grands joueurs et suivre les compétitions GRATUITEMENT A LA TÉLOCHE était une vrai fête.

LES CLUBS FRANÇAIS GAGNAIENT DES COMPÉTITIONS EUROPÉENNES

Ouais ça doit te faire bizarre de voir ça en fait, je peux le comprendre. Avec ton maillot du PSG pourlingue sur le dos, t’as l’impression que Di Maria est un grand joueur et que Ben Arfa est injustement mis sur le banc. Sache qu’a une époque où les salaires de ces deux types la pouvait payer l’équipe entière du PSG des années 90, ces mecs la justement gagnaient des trophées en Europe. Avec des gars comme Djorkaeff, Guérin, Loko, des types formés dans le pays accompagnés par le majestueux Rai, ces gars la ont fait trembler le championnat de C2 avec une victoire en 1996 et une finale en 1997 contre le Barça, qui a chié mou dans le match pendant un long moment. Difficile à imaginer aujourd’hui, et qui plus est d’imaginer plusieurs équipes être à ce niveau la.
« A jamais les premiers ooOOOOoh » comme dirait un ami marseillais à l’accent chantant. Bah oui, ils sont peut-être lourdingues, bruyants, gênants, stupides et n’ont pas peur du mauvais goût comme avec leur fameuse poupée pendue de Valbuena mais le public marseillais à vu son équipe tenir la putain de coupe aux grande oreilles. Avec des mecs comme Deschamps, Abedi Pelé, Boksic, Desailly, Boli, les marseillais ont réussi à baiser dans les grandes largeurs pas mal d’équipes en Europe et un tout puissant Milan AC en finale de LDC.

On pourrait trouver encore des raisons pour te faire regretter d’être né trop tard, comme par exemple le Ballon d’Or de Papin lorsque cela voulait vraiment dire quelque chose de l’obtenir, mais on va rester sur les grandes lignes pour le moment, et elles sont relativement importantes pour entretenir ce sentiment. Grâce à nous au fond, bien qu’on te l’apprenne de la manière forte, tu pourras un peu te la péter avec tes potes quand tu choperas l’écusson d’un club sur le FUT, le fameux mode pour les pigeons de FIFA. Oublie pas, c’est une chose de ne pas savoir, c’en est une autre de prétendre.

On t’aime quand même putain.

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s