Les mouvements de contestation de la sexualisation du corps féminin ont fait énormément avancer les choses. C’est vrai quoi les mecs : y’en a marre de voir des putes à poil dans les clips de rap où des connasses se toucher les seins pendant qu’elles mangent un yaourt. Les femmes c’est certes le glamour, l’instinct maternel, la chaleur humaine mais c’est aussi l’ambition, la réussite et le courage.  Ça les japonais l’ont bien compris frère. On ne compte plus les anime où de jeunes filles bravent tous les obstacles pour accomplir leur rêve. Tu te souviens de Jeanne et Serge. Bon bah Jeanne quoi. ATTAAAQUE!! 

Jeu, sein et match

Aujourd’hui je vais te parler d’un de ses exemples de femmes fortes, celles qui servent d’inspiration aux autres : Nozomi Kaminashi. La petite Nozomi est une jeune gymnaste qui abandonne son sport pour se lancer sur LE sport en vogue dans tout le Japon : le Keijo. « Mais qu’est-ce que c’est quoi donc le Keijo ? » tu vas me dire. Et bien c’est un sport que je trouve à la fois novateur et très prometteur. La partie se déroule sur un plateforme mouvante au milieu d’une piscine. Plusieurs concurrentes sont disposées dessus et doivent se faire tomber dans l’eau en s’affrontant. Le twist de l’innovation, c’est qu’elles ne doivent se battre qu’avec les seins et les fesses.

 

La fesse plus forte que tout

L’utilisation de corps de jeunes filles en maillot de bain montre clairement le propos féministe de la production. Les images subliment le corps de la femme, la mettant au centre de l’action. Le pari osé d’avoir organisé des combats de nibards et de cul est là aussi une volonté féministe très symbolique : ce sont les attributs féminins qui permettent à Nozomi de surmonter toutes les épreuves sportives qui sont sur son chemin. Un homme n’aurait jamais pu faire la même chose puisqu’il ne possède pas les attributs nécessaires. Bah oui, t’as pas de nibard ou alors t’as peut-être des man boobs mais ça c’est parce que tu t’empiffres d’Oreo pendant des sessions de binge de How I Met Your Mother en rêvant que tu vas trouver ta Robin. Loser. T’intéresses personne.

 

keijo1
L’impact d’un postérieur de compétition

 

Les 1000 nibards de feu

Et surtout vas pas croire que c’est des petits combats de fiotte. Nan, y’a des techniques spéciales et ça va à 100 à l’heure. Dans le premier épisode, Nozomi se retrouve devant des adversaires de haute volée comme Habani qui possède une attaque spéciale quasi invisible tellement elle va vite. T’as pas eu le temps de comprendre que t’as déjà son arrière train en plein dans la figure, terrifiant. Son Butt Guillotine est capable de te dévisser la tête par la puissance fessière qu’elle possède.

 

keijo2
La terrible attaque Bust to Bust

 

Comme dans tous les Shonen, t’as le personnage principal qui va se faire un petit groupe d’amis et rencontrer des adversaires de plus en plus difficiles à affronter. Mais malgré tout, le sentiment d’accomplissement prend le dessus parce que TMTC : c’est dans la douleur qu’on tire ses plus beaux exploits. Enfin je te parle de ça mais la chose dont t’es le plus fier c’est sans doute d’avoir niqué une bouteille de Whiskey sans vomir au nouvel an pour aborder Stéphanie, la meuf sur laquelle tu tripes depuis 2 ans mais à qui t’as jamais réussi à avouer tes sentiments. Dommage que ça ait fini en coma éthylique tout ça.

 

Tu vois on peut à la fois faire un anime, genre pour puceau prépubert par excellence, tout en ayant un fond contestataire et féministe. Ici sur le coin du bourrin on aime les croupes de qualité mais on sait aussi reconnaître le talent des femmes à se donner les moyens d’arriver à réaliser leur rêve. Keijo c’est l’anime de la rentrée et pour le moment y’a qu’un seul épisode de sorti. On attend la suite avec impatience pour les combats dantesques et la puissance fessière.

 

keijo3
La vraie valeur reconnue

Publié par Révérend Biceps

J'ai dédié ma vie à la puissance.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s