Ça faisait longtemps qu’on avait pas parlé de MMA les blaireaux.

C’est vrai, avec la multiplication des événements aux Etats Unis (le direct est à 4 heures du mat’en France), l’Euro de football, les autres occupations et le fait que les trois quarts des lecteurs sont des gros babtous fragiles, on avait un peu mis ça de côté malgré le fait qu’il se soit passé beaucoup de choses. Robbie Lawler est enfin tombé, sous les coups du très bon Tyron Woodley, McGregor s’est vengé de Nate Diaz;  Brock Lesnar a gagné son combat à l’UFC 200 contre Mark Hunt puis s’est fait goaler pour un bloqueur d’œstrogène (utile en société), le français Francis Ngannou a gagné 2 autres combats pour un record de 3-0 à l’UFC, et évidemment, une des plus grosses news c’est Jon Jones qui s’est fait stopper par l’USADA trois jours avant le plus gros event de l’histoire de la compagnie pour un bloqueur d’œstrogène (comme quoi il en faut vraiment), c’est la deuxième fois qu’il se fait goaler pour produit illégal après avoir été testé positif pour de la cocaïne synthétique.

Jones cocaine gif

Reconstitution précise de l’événement

Ce qui se rapproche à vitesse grand V, c’est le premier combat professionnel de MMA de l’ancien dieu du catch CM Punk le 10 Septembre, avec son cortège de craintes, de doutes, de dédain, de regards de haut et autres insultes sur les mamans à l’encontre de celui qui représente encore aujourd’hui un secteur incompris. Ouais, les gens rejettent un art du spectacle qui leur parait faux mais adorent voir sur des gars en armure secourir New York d’extraterrestres ou Vin Diesel conduire une voiture sur fond vert et ne pas se battre véritablement dans Fast and Furious 19. Tiens, t’as entendu parler de cette série de jeu de pouvoirs avec des dragons ?
Ce n’est évidemment pas le premier catcheur à s’essayer à l’exercice du pain dans la tronche, mais c’est le dernier en date à avoir une opportunité pareille pour un record vierge de 0-0. Même le gros Brock Lesnar avait combattu au moins une fois au Japon avant d’être signé par l’UFC, et c’était une époque où la MMA commençait à peine à devenir un phénomène culturel aux USA et un peu partout dans le monde. Heureusement pour le suant abondamment Brock, il était champion de lutte universitaire et son physique impressionnant lui permettait de pallier beaucoup de faiblesses avec sa puissance. Il s’en est même très bien sorti vu qu’il a décroché la ceinture de champion du monde poids lourds face à la légende qu’est Randy Couture.

0f8275e450efc9a753ccdfc5fc2dfbf2A 36 ans, Phil Brooks (le vrai nom de Punk) se lance dans un sport qui, comme le catch, nécessite un long moment pour être perfectionné alors que son premier combat lui n’aura lieu que dans très peu de temps et le tout dans la plus grande organisation du monde au sommet de sa popularité médiatique. Il a le droit en ce moment même à un documentaire sur son parcours (trailer en fin d’article), une très bonne place dans la Main Card d’un Pay Per View synonyme de brouzouf et le public des deux mondes vont l’attendre de pied ferme.
Est-ce qu’il va se faire déboîter sa race ? Punk n’a aucune forme de légitimité dans quelconque secteur du jeu, et les rumeurs disent qu’il se fait martyriser en sparring, qu’il ne progresse pas aussi vite que prévu et qu’il reste encore un gros noob sur plein d’aspects. Le seul point positif la dedans est de se dire qu’il galère, certes, mais dans un des meilleurs gym de MMA des Etats-Unis. Comme aux échecs, on joue toujours contre plus fort pour progresser. Galérer dans l’élite pour que le combat contre un combattant peu expérimenté (Mickey Gall est a 2-0) soit plus facile est peut-être la clé pour sa première victoire. On en saura plus après échéance.

Qu’est ce qu’il peut y avoir d’aussi attirant dans la MMA pour un catcheur ?
Après tout, le business n’est pas le même et l’idée de se faire taper full force en pleine tronche est pas forcément ce qu’il y a de plus attrayant. Seulement, beaucoup de gens s’y sont essayés comme Dave Bautista, qui après un match merdique au possible à quand même réussi à emporter son seul et unique combat, Alberto Del Rio, fils du légendaire lutteur mexicain Dos Caras et neveu du très grand Mil Mascaras qui n’a que comme highlight le fait de s’être fait emplâtrer méchamment par Mirko CroCop .
Les raisons peuvent être très diverses, mais ce que la plupart de ces gens recherchent est avant tout un test de leurs vrais capacités et la satisfaction de savoir qu’un résultat positif est dû à ton talent. Il faut savoir que le catch fonctionne selon un aspect qui peut paraître très pute: la popularité, et, notamment dans les organisations mainstreams comme la WWE, la représentation que tu peux apporter à la compagnie et l’appeal chez les enfants (et donc leurs parents) priment la plupart du temps sur la capacité in-ring de la personne. Ouais, tu peux être le gars le plus doué de la Terre, si t’arrives pas à faire forcer des parents à acheter un t-shirt moche ou des godasses horribles à leurs gamins, tu risques de ne pas être sur la grande affiche. La WWE fonctionne exactement comme un investissement, on met du temps et de l’argent sur telle personne car on sait qu’elle nous rapportera encore plus. C’est un plafond de verre qui ne se franchit que si tu suis la logique économique du truc, et que tu rapportes plus que ce que tu rapportais auparavant. Un pallier que des gens comme Daniel Bryan et même CM Punk ont réussis à franchir.

En contrepartie, La MMAUFC Fighter Portraits donne l’opportunité à absolument tous les pratiquants d’arts martiaux (comme les lutteurs), peu importe la couleur ou l’origine, d’être des vedettes grâce à ce qu’ils sont capables de faire et de bien gagner leur vie si les résultats positifs suivent. Ils auront le droit à des spots de pubs, de très bonnes apparitions télévisés, peut-être même des rôles dans des films d’actions mainstreams qui se vendent (pas comme la série des The Marine). Dans une certaine mesure, exactement comme le catch, mais le chemin est aussi dur, voir plus dur, avec un résultat qui n’est du qu’a toi et des gens qui t’entourent pour une récompense peut-être encore plus grande. Le Catch est populaire, certes, mais touche moins de monde à cause des préjugés. Une barrière donc de moins qui intrigue forcément les catcheurs surtout lorsqu’ils ont, comme Brock Lesnar, un vrai pedigree dans un précédent sport. Se battre pour un meilleur résultat, et pour au final toucher encore plus de monde car même les fans de catch suivent plus que jamais les confrontations en MMA et sa politique de promotion des combattants.
Jim Cornette, qui dit parfois des choses intelligentes entre deux montagnes de conneries, a résumé l’attrait de l’UFC ainsi: « La MMA et l’UFC ont emporté avec eux tous les fans de catch, parce qu’au final c’est du catch d’il y a 30 ans. La seule différence est que cela se passe dans l’Octogone et que les combats sont réels mais la commercialisation du produit est exactement la même. » (Interview pour Cage Side Seats). L’UFC met de l’argent sur la promotion de ses combattants car le spectacle c’est justement eux, personne d’autre. Le catch mainstream comme la WWE a cette politique bizarre que finalement rien n’est plus grand que la compagnie, et il est presque impossible d’utiliser légalement ce que tu as créé la bas une fois que tu en es ressorti. Le nom que la WWE te donne leur appartient contrairement à la MMA où tu peux construire ton nom en marque et en faire un outil sans que ce soit la propriété de qui que ce soit avec l’UFC. La WWE fait en sorte que les noms des lutteurs deviennent leurs propriétés en les déposant, d’où le fait qu’ils changent le nom de la personne lorsqu’il vient des circuits indépendants. Elle crée un personnage, et ce personnage lui rapportera de l’argent. Seuls des lutteurs comme CM Punk et AJ Styles ont réussis à s’affranchir de cela

Cela fait énormément de raisons pour s’essayer à un des plus gros booms culturel dans le monde. Pourquoi ne pas tout simplement abandonner l’idée même d’essayer le catch ?

On peut citer l’aspect artistique, car oui, en tant qu’art du spectacle, le catch est art unique en son genre qui a une histoire absolument passionnante, riche, et surtout varié grâce aux nombreux pays qui l’ont adopté et qui ont développé leur façon de faire. L’argent qu’on peut se faire à la WWE, même en étant pas ultra bien considéré avec une place de midcarder (ni vraiment dans le top, ni dans le fond), te permet d’être relativement confortable si tu es capable de tenir un bon moment avec le planning d’enculé qu’ils ont et malgré les idées foireuses de la compagnie. Il y a aussi le fait que les fans de catch ont un amour très fort de l’art et n’oublient jamais les gens qui les ont fait rêver gamins ou qui les font kiffer de nos jours. Un lutteur a cette capacité, comme un personnage de comics, d’être intemporel pour un fan. C’est un lien véritablement unique qui n’existe pas ailleurs. Jake « The Snake » Roberts, un légende de l’industrie au bord de la ruine a pu se faire opérer d’une sérieuse blessure au bras grâce aux dons de ses fans.
Il y a beaucoup du pour et de contre dans les deux domaines, et comme dit lui-même Phil Brooks dans la première partie du documentaire « The Evolution of Punk » (clin d’œil, clin d’œil), peut-être que beaucoup de catcheurs/lutteurs auraient changés d’idées de carrière si la MMA avait eu autant d’exposition à la télévision que le catch dans les années 80. En attendant, ils se sont tous donnés comme objectif d’être les meilleurs en lutte, à tort ou a raison selon ton opinion, mais dieu sait qu’il faut une sacré paire de balls pour s’acharner dans le domaine.
Est-ce que changer du catch à la MMA est facile ?
Il faut énormément de courage pour faire face aux critiques comme on l’a dit en début d’article, il faut aussi accepter le fait que tu vas manger des pelleteuses de merdes en training pendant un long moment avant de réussir la moindre petite chose, et aussi qu’en commençant le sport tu vas devoir faire un gros trait sur l’argent pendant un moment. Une situation peu confortable quand t’as quelques acquis avec ton domaine.
Il faut avoir le truc en plus, un truc dans ta tête qui te fait être fort et qui te pousse à aller plus loin que ce que tu connais, et qui est le meilleur pote de ta grosse paire de couilles.
Ne pas avoir peur, être un homme et y aller à fond donc. Comme CM Punk.

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s