(Modèle d’illustration de l’article: MissLili Valentine)

Des robes, de très jolies demoiselles et de la féerie au programme cette semaine.
Un subtil mélange qui nous rappelle que la Femme est avant tout une princesse, qui n’a de cesse de nous enchanter et de cultiver notre imagination. Même si elle nous casse souvent les couilles (note importe de la rédaction).

Notre artiste de la semaine: Ingrid Fejt !
Paloma03sign

Modèle: Paloma; Make up: Magali Piette; Coiffure: Igor Godfroid

CDB – Quand on jette un œil à ton travail, on voit beaucoup de photos de femmes dans des robes très élégantes en milieu naturel. Allez, avoue tout, quand tu étais petite, tu voulais devenir une princesse Disney non ?

Ingrid Feijt – Oui, bien sûr ! Je voulais être la petite sirène ! Et pas qu’étant enfant, encore aujourd’hui !

La vérité c’est que je suis une vrai amoureuse de la Femme. Bon, dans la vie, je suis accompagnée par un homme mais la femme me fascine.
Il faut savoir qu’au départ je suis styliste pour femmes. J’adore les années 50 et le glamour hollywoodien. Ma marque: Acid Cherry Diva est dans un esprit rétro et très, très féminin. Parce que j’ai un univers très particulier et une vision très claire de ce que je voulais représenter pour mes vêtements, j’ai très vite décider de faire les photos des collections moi-même mais je n’avais aucune expérience pour shooter des modèles. J’ai appris sur le tas, en faisant mes propres expériences, mes propres erreurs et en profitant de conseils à gauche à droite, étant souvent entourée de photographes dans mon activité de styliste.
La photo est carrément devenue un nouveau moyen d’expression pour moi; j’ai vraiment envie d’emmener les gens dans mon monde et de les voir réagir à certaines photos, se questionner… Du genre « oui mais tout est faux, oui mais c’est hyper retouché » alors que non… Tout est mis en place, tout est créé en amont et il y a effectivement un vrai boulot sur le maquillage, la coiffure et la tenue, forcément.

Mon but c’est de dévoiler les gens à eux-mêmes. Quand je rencontre ou discute avec quelqu’un, il se passe toujours une chose inexplicable; je vois les autres facettes de cette personne, les choses  qu’elle cache ou redoute parfois. Le dernier exemple en date est celui de la modèle Chicamel qui a un univers assez trash et horreur. En vérité c’est une personne hyper douce, très féminine et consciente de ses faiblesses qui tente de les masquer. C’est ce que j’ai essayé d’exprimer dans la séance avec elle; toute cette douceur et cette féminité. Et je pense que c’est plutôt réussi !

Venus01sign

Modèle: Djem Hoz; Make up: Magali Piette; Stylisme: Créations du Général Guérisse

CDB – C’est une question qui peut être compliquée à répondre, mais comment est-ce que tu définirais ton style en photo ? Je vois que t’as une tendance à utiliser la plongée ou la contre-plongée sur tes clichés.

I.F – Alors bizarrement, on me dit souvent que mon style est reconnaissable. C’est sans doute vrai parce que comme je le disais, j’ai un univers bien à moi. Mais je n’ai pratiquement aucune « technique photographique », ce qui me vaut souvent de vives critiques de la part de mes « collègues ».
Pour moi la photo doit exprimer une émotion mais sans la raconter. Je n’ai pas envie que quelqu’un se dise « ah oui, c’est une photo triste, je dois être triste« . Non, je la prend avec une émotion et souvent, avec amour car j’ai tendance à très vite m’accrocher aux personnes et donc à la personnalité de mes modèles. Et tout ce que j’espère c’est que le public soit ému par ces images mais chacun dans son émotion et son interprétation. Alors oui, il y a beaucoup de plongée ou contre-plongée mais ce n’est pas forcément calculé. Souvent je commence une séance photo avec un idée de ce que je veux sortir comme image mais en fait l’image sort toute seule une fois que j’ai trouvé mon émotion. Et oui, je ne serais pas un super prof’ si je devais donner un cours de photos !

Mais pour moi, l’émotion d’une photo prime sur tous les aspects techniques alors peut m’importe qu’elle soit parfaite ou non de ce point de vue là.

CDB –  Je regarde certaines de tes photos et je vois que tu es assisté par pas mal d’autres artistes pour réaliser un shooting. Ça te prends combien de temps d’organiser tout ça ?

I.F – En fait je suis sans cesse en projet. Que ce soit pour mes vêtements ou pour la photo. Du coup j’ai 36 projets en tête et j’attend d’avoir la révélation. D’un coup, je sais quelle modèle je veux pour telle ou telle chose, je contacte, on me dit oui ou non et ça peut se mettre très vite en place comme prendre des mois. J’ai un projet en tête depuis plus d’un an (merci à la modèle qui se reconnaîtra sûrement pour sa patience) alors que celui de Chicamel par exemple a été décidé le vendredi soir, la robe crée le samedi et le shooting programmé le dimanche matin.
J’ai la chance de très bien me débrouiller en maquillage et coiffure. Et sinon, j’ai une assistante, Patricia, prête à me rejoindre au pied levé et une coiffeuse, Amanita Noir, également la première modèle à m’avoir fait confiance qui m’accompagne aussi souvent sur mes projets. Pour le reste, ce sont divers contacts qui généralement sont très réactifs pour bosser sur des projets motivants. Merci d’ailleurs à toutes ces personnes de m’avoir déjà accordé tant de temps et de travail pour mener à bien mes idées.
Nele05sign

Modèle: Amanita Noir

CDB –  Imaginons une situation spéciale. On te dit que tu dois réaliser le dernier cliché de ta vie parce que la Photographie cessera complètement d’exister. T’as une semaine pour te préparer, avec absolument qui tu veux. Raconte nous un peu à quoi il ressemblerait ce dernier cliché.

I.F – Noooon, ce n’est pas possible!! Le dernier? Impossible! Il y a trop de projets plein la tête!

Franchement, je pourrais prendre une supermodel, une équipe assistant méga pros et des grands noms de la coiffure et du maquillage, mais la vérité, c’est que je préférerais réaliser un cliché avec une fille qui me plaît, peu importe son « statut » et je garderais tous les gens qui m’ont entourés jusqu’à présent ! C’est au coup de cœur et avec ce genre d’équipes que ça fonctionne jusqu’à présent donc pourquoi changer ? Même pour le dernier cliché, je ferais comme si il y en aurait encore plein ensuite parce que si je ne peux plus m’exprimer, je serais juste malheureuse et franchement ce serait trop de pression ! Donc je préfère croire que ce sera toujours possible.

CDB – La question signature du site ! Est-ce que tu as un côté « bourrin » ?

I.F – Je pense honnêtement que je suis vraiment très bourrin. Dans le sens où, certes, j’ai un univers très romantique, très poétique, très féminin mais je suis plus du genre à taper sur l’épaule et à rigoler un bon coup avec des blagues pourries que de prendre tout le monde avec des pincettes. Et puis je suis la première à me rouler ou me coucher dans la boue ou prendre des positions improbables et illogiques pour avoir ma photo. Ça fait bien rire tout le monde et ça détend l’atmosphère (rires).

Chicamel01sign

Modèle: Chicamel

 On remercie chaleureusement Ingrid pour nous avoir permis de partager ses clichés et son expérience avec nous sur le Coin du Bourrin.

Vous pouvez retrouver l’ensemble du travail de Ingrid Feijt sur son site officiel et vous tenir au courant de son actualité sur sa page Facebook.
La marque de Ingrid, Acid Cherry Diva, à son propre site internet et vous pouvez également rester au courant de son évolution sur la page facebook officielle.

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s