Ce week-end était ultra chargé pour les fans de catch.
Le WrestleMania (100 000 personnes dans le public cette année, un record mondial), le Superbowl du catch, créé l’opportunité pour toute les compagnies indépendantes de converger vers la même ville que l’événement de la WWE, et de proposer le meilleur de leur produit à un public mainstream.

On aura vu donc beaucoup de bons matchs ! Colt Cabana (un des héros de l’indy) a fait son grand retour avec la ROH, la compagnie de catch féminin Shimmer a créé un événement de grande qualité (Shimmer 80) et son Main Event en Triple Threat est une très belle publicité pour le catch féminin, trop souvent pris de haut.

Cependant, il y avait un événement qui était plus attendu que les autres.
Shinsuke Nakamura disputait son premier match à TakeOver: Dallas de la NXT, une branche développementale/meilleur compagnie « indy » du monde.
Comment allait-il lutter ? Est-ce qu’il serait capable d’être le même Nakamura à la WWE/NXT ? Est-ce qu’il se fera renommé Ping Pong (Kabosh !) et se fera chier dessus en boucle comme tous les étrangers à la WWE ?

« Mais putain de bordel, c’est qui Shinsuke Nakamura ? » me hurles-tu à l’oreille alors que je me lance dans des questions sur son avenir.
« Attends deux secondes » réponds-je alors que je te tronçonne les deux jambes avec satisfaction.

Nakamura c’est un des monstres du catch japonais (puroresu) et une icône de la NJPW, la plus grosse compagnie de catch japonaise de nos jours.
Avec Kazuchika Okada (aka meilleur catcheur du monde) et Hiroshi Tanahashi (Un John Cena avec du talent), il formait le trio de Main Eventers qui a permis à la NJPW de s’imposer complètement en tant que référence au Japon et surtout en dehors de leur frontière à coups de matchs 5 étoiles (un classement créé par un journaliste très respecté).

Son style parait assez spécial dans nos contrées puisqu’il pratique le Strong Style, une philosophie du catch basée sur les arts martiaux où les coups (poings, pieds) sont portés avec beaucoup plus de puissance que ce que le catch normalement exige.
Si on devait résumer la chose, quand tu montes sur un ring pour pratiquer une forme d’art, lui essaie tout simplement de t’arracher la tronche et de jongler avec.
Ce style fut popularisé  dans les années 70 par l’entraîneur de Nakamura, le très grand Antonio Inoki. Inoki, c’est le fameux type qui a fait ce que les gens reconnaissent comme le premier combat de MMA de l’histoire contre Muhammad Ali, un véritable héros dans son pays et une source d’inspiration de pas mal de lutteurs dont Nakamura, qui a nommé son « finisher », son coup final, en hommage à Inoki.

Ancien pratiquant de MMA, Nakamura à suivit donc ce chemin stylistique comme pas mal d’anciens pratiquants d’arts martiaux de niveau professionnel.
La où Nakamura a su tirer son épingle du jeu, c’est sur son « gimmick ». Le « gimmick » d’un catcheur, c’est son personnage, ce qu’il montre à l’écran. La où les pratiquants de Strong Style sont toujours dépeints comme des gros casseurs de gueules, lui a choisit d’innover après l’échec de popularité de son premier personnage et de s’inventer en 2011 un personnage excentrique. Une sorte de Michael Jackson qui porte du cuir, arrogant au possible, inquiétant et forcément dangereux du à son background de combattant.

Un « gimmick » donc qui a su attirer l’œil de l’audience japonaise et qui s’est amplifié avec le temps car il est plus en phase avec les vrais goûts personnels de Nakamura qui souhaiterait que son personnage soit « une combinaison entre Freddy Mercury et Michael Jackson », deux de ses idoles dans la vraie vie.
Une montée en puissance qui s’est accompagné d’une reconnaissance internationale, Nakamura était régulièrement invité de nombreuses compagnies phares dans le monde du catch comme la Ring of Honor aux Etats-Unis, la Revolution Pro en Angleterre, la CMLL au Mexique, et produisait régulièrement de très TRÈS bon matchs dans des chocs de styles et de culture, comme ce match contre la sensation anglaise Zack Sabre Jr.

Une véritable icône dans le monde du catch donc, qui a décidé à 36 ans de rejoindre la NXT/WWE et de tout laisser derrière lui pour relever un dernier défi.
Un challenge risqué au possible, la WWE est une organisation où les conneries s’accumulent et qui se torche les fesses avec le respect depuis beaucoup trop longtemps maintenant.

D’où mes interrogations avant que tu me perturbes et que je te scie les jambes putain ! Tu t’es trouvé un fauteuil depuis ? Si t’es pas équilibriste tu vas en avoir besoin.

Son premier match, il le disputait contre une autre légende internationale en la personne de Sami Zayn, anciennement El Generico, le luchador générique (gimmick énorme), un type qui a lutté partout et qui est très respecté par tous les autres lutteurs.

Est-ce que c’était un bon match ? Bon dieu que oui…
Son match a été unanimement reconnu comme le meilleur match de tout le week-end du Wrestlemania par les spécialistes, ce qui veut dire NXT:TakeOver, Wrestlemania 32, et RAW Post-Wrestlemania. Même par Bret Hart sur son podcast (33 minutes) !

Le public a tout simplement pété le plus gros câble de la terre quand il a vu débarquer le gars dans l’arène, et Nakamura a répondu à toute les attentes. Il a même fait un peu de Strong Style dans un ring à la WWE !

giphy

Mind Blowing spécial Coin du Bourrin

Voila un petit highlight de filou pour comprendre.

Une chose est sure, tant que Nakamura sera à la NXT sous l’oeil de Triple H, il sera respecté.

Il n’y a plus qu’a espérer pour lui qu’il arrivera à s’adapter à la partie entertainment de la WWE, qu’il apprenne vite l’anglais, qu’il sera capable d’avoir une transition nette et sans bavure, et que le public mainstream américain (qui sont en général des gros teubés) arrive à accrocher avec le magnétisme du bougre.

Cela fait beaucoup de choses à assimiler et à surmonter, mais une chose est sûre, c’est que Shinsuke Nakamura a le potentiel pour marquer l’histoire de la compagnie.

Pourquoi pas le premier vrai japonais à défendre un titre à Wrestlemania ? 

Bordel j’en aurais le kiki tout dur.

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Un commentaire

  1. […] et anglaises, j’ai également évoqué l’organisation que je suis le plus pour l’article sur Shinsuke Nakamura, la NJPW. Ce qu’on a toujours pas abordé, c’est ce qu’il se passe sur notre […]

    J'aime

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s