Cela va faire un mois maintenant que Le Coin du Bourrin s’est lancé et qu’on parle régulièrement aux photographes. Si vous aimez cette catégorie de notre site, sachez qu’elle se garnira avec de nouveaux angles d’approche.
Au lancement du site, j’avais écrit un petit morceau d’article pour présenter cette catégorie et j’avais parlé du fait qu’on voulait mettre en avant également des nanas sévèrements burnées.
Comment est-ce que cela s’imbriquera avec cette rubrique hebdomadaire, on en discutera sérieusement au Bastion CDB et on essaiera d’apporter quelque chose de plus à cette catégorie.

En tout cas cette semaine, on se retrouve une nouvelle fois de l’autre côté de la frontière Belge pour parler avec le « Il » d’un duo d’artiste très talentueux: VWphotostudio

Orchid par VWphotostudio (9)

CDB: VWphotostudio a une identité photographique bien marquée, comment est-ce que vous définiriez le style de tes photos ? 

VWphotostudio: Une bonne question (rire). Je vais citer les personnes qui découvrent les clichés pour la première fois : « Ouh la, c’est joli…mais c’est…comment dire…Trash ?! »
« La modèle supporte ? Elle gère? »
« Argh j’ai mal à sa place ! »
Ce sont quelques unes des réactions de base, mais quand nous expliquons la démarche, les réticences du début s’estompent vite et la compréhension vient rapidement.
Pour définir le style je n’ai franchement pas de mots précis qui nous permettent d’entrer dans une catégorie…je dirai « alternatif« , « dur« , « décalé« , avec un soupçon de « Classe » et un zeste  » d’élégance« , nous cherchons toujours à exprimer nos ressentis, qu’ils soient simplement du moment ou plus profonds, avec toujours pour but d’interloquer les gens, de créer une réaction et un questionnement, positif ou non…le tout en fuyant la vulgarité.
Comme je le dit souvent, un sexe n’a jamais rien apporté à un cliché, la sensualité et la subjectivité sont largement suffisantes…Donc pour résumer et citer la aussi un bon ami: « atypique ».

Wendy Play piercing par VWphotostudio (2)CDB: Une des choses qui m’a le plus marqué justement quand j’ai parcouru vos photos, ce sont les piercings avec les rubans. Cela donne un côté très élégant mais le fait ces rubans soient « incarnés » rend le procédé sombre, voir sinistre.
Comment êtes-vous venu à utiliser ce procédé, et surtout, comment est-ce que cela s’applique ?

VW: Le Play piercing , à la base est une performance éphémère au travers de laquelle les pierceurs expriment leur créativité. Pratiqué le plus souvent avec des anneaux, je leur préfère des aiguilles intramusculaires de plus petit diamètre, moins intrusives, permettant aux modèles de ne pas garder les traces plus de 72h afin qu’elles puissent continuer leur activité sans de longues interruptions.
(Quand je parle de traces cela représente deux points de 0.6mm rougeâtres) En effet cela peut être très élégant, ca épouse parfaitement les courbes et le corps de la modèle, c’est une symbiose artistique entre la vision du photographe / pierceur et cette dernière. C’est justement ce coté symbiotique à la fois élégant et rude qui m’a conduit à cette pratique je pense.
Comment est ce que cela s’applique ? Il faut tout d’abord trouver la modèle attirée par ce genre de pratique, ensuite viens la phase dialogue et explication de cette dernière visant à faire tomber les dernières appréhensions, quand tout cela est mis en place arrive le jour J. Nous commençons par la mise en place du matériel stérile avec toutes les précautions d’usage, la désinfection / nettoyage de la partie qui va être piercée, le traçage et enfin la réalisation du Play piercing et la séance photo. Après cette dernière vient la partie soins et évacuation des déchets dans un environnement adéquat.

CDB: Vous parlez de la discussion que vous avez au préalable avec le modèle et je voulais justement savoir: Comment réagissent vos modèles à ce procédé ? J’imagine qu’il doit y avoir énormément d’appréhensions.

VW: Il y a deux types de modèles pour ce cas de figure. Le premier : la modèle qui est très intéressée par le milieu bodmod et qui a envie de tenter l’expérience en connaissance de cause, la il ne s’agit que de mises au point niveau organisation. Ensuite viens la modèle qui s’intéresse à notre univers et qui par la même occasion découvre. En effet il y a au départ des appréhensions mais, après quelques explications sur le procédé, ces dernières s’estompent. Elles restent cependant présentes jusqu’au moment de la réalisation, ce court instant avant de commencer où le stress est palpable…toujours un petit dialogue afin de détendre l’atmosphère, et la, deux solutions en fonction du degré de stress… la première j’explique pas à pas ce que je fais, et généralement, à la seconde aiguille tout le monde est détendu et parle comme si de rien était.
Sinon tout en discutant je pique la première et attends un peu jusqu’à ce que la modèle me demande quand on commence (rire). En fait hormis quelques endroits plus sensible il n’y a aucune douleurs. Comme toujours, je pense qu’on a juste peur de ce qu’on ne connait pas.

Farm 1881 nude art par VWphotostudio (4)

CDB: Est-ce que le style mis en place par VWphotostudio a vocation à évoluer ? Ce serait quoi les nouvelles pistes à explorer ?

VW: Nous sommes en évolution constante, rien n’est fixé ! S’enfermer dans un style c’est s’étouffer, mourir à petit feu… avancer, explorer de nouveaux horizons, voila ce qui fait la magie de l’art !
De nouvelles pistes… Il y a bien quelques idées assez gores qui me viennent en ce moment mais les gens découvriront tout cela, surprise. Sinon, comme toujours, ça se fera naturellement…je suis du style à réveiller toute la maison à 3h00 du matin pour mettre un projet en œuvre qui m’est venu comme ça.

CDB: Ça fait un super lancement pour ma prochaine question. Comment s’exprime votre côté « Bourrin » ? Un trait de personnalité « fonce en avant » sans réfléchir ? Que ce soit dans le travail ou personnellement.

VW: Mon coté bourrin c’est 90% de ma personnalité (rire). Je suis toujours assez réfléchi, mais à coté de cela, j’ai un coté très « brut de décoffrage », je dis ce que je pense quand j’ai à le dire, je fais ce qu’il me plait quand j’ai à le faire , bref je suis une grande gueule qui caresse les gens au papier de verre !

CDB: Un grand merci pour cette interview, c’était très sympa !

Vous pouvez retrouver le travail de VWphotostudio sur leur site internet, ainsi que sur leur page Facebook pour vous tenir au courant de leurs actualités.

Il y aura prochainement un exposition du travail de VWphotostudio à la MALBODEN Tattoo Convention 2016 qui aura lieu et place à Maubeuge. Si vous aimez leur travail, on vous invite cordialement à leur rendre une petite visite.

Babydoll Pearly par VWphotostudio (8)

Publié par Hooligan Sensible

Rédac-chef de ce bordel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s