Allez, on commence à se connaitre, soyons sincères ; avant 2012 le PSG t’importait autant que Bastia. Tu les remarquais de temps en temps entre Valenciennes et le RC Lens quand tu checkais le classement de la Ligue 1, ou tu croisais parfois un de leur supporters qui te rappelait la fierté que représentait leur coupe Intertoto . Aujourd’hui, le classement de ligue 1 ne t’importe plus, tu connais le champion au mois de Janvier, et les équipes françaises n’ayant pas les moyens de jouer les coupes européennes, les places en LDC importent peu.


Dans cette morosité ambiante, il faut bien se l’avouer, dur de continuer de supporter avec passion l’équipe de ton coin. Tu l’aimes bien Rio Mavuba, sa fidélité au club, son abnégation et son sens du devoir, mais au fond, sans oser le dire, tu l’échangerais bien contre un Marco Verratti. Tu t’y es attaché à Brandao, son accent qui sent la Samba et ses tacles approximatifs, mais il faut reconnaître que ses quatre buts en deux saisons commencent à te lasser et que tu lui préférerais secrètement Cavani. Allez viens là, petite chose, personne ne t’en veut, c’est normal. Ce qui casse les burnes en revanche c’est l’excuse parfaite que tu t’es trouvée pour trahir tes principes : le « sacro saint coefficient UEFA d’mes grosses balloches velues. »

Car plutôt que de faire comme Bilel 92clebarca et de supporter des tricheurs catalans tous plus moches les uns que les autres, sous prétexte qu’ils gagnent tout depuis 6 ans, t’as décidé de porter ton dévolu sur une équipe qui « elle au moins, est française. »
Bien que peu de choses surpassent le patriotisme en terme de street crédibilité, le raisonnement mérite des claques pour deux raisons :
– Depuis qu’un dirigeant qatari a posé son dévolu dessus pour en faire une partie de football manager mode argent illimité, le PSG est maintenant aussi français qu’une Peugeot dont les pièces viennent d’Allemagne, assemblée en Chine et conçue au Luxembourg.
– Au Football l’appartenance à un pays n’importe qu’une fois tous les quatre ans lors de la coupe du monde (dérogation accordée également pour l’euro)
Comme on ne vit pas dans un pays de Football, je te pardonne de l’ignorer, mais on ne verra jamais de la vie un supporter de l’AC Milan supporter l’Inter « parce que c’est le dernier club italien en ligue des champions » et un supporter d’Everton préférera subir une ablation des testicules plutôt que d’encourager Liverpool « pour le coefficient UEFA »

Ok, ok c’est vrai qu’un peu comme un policier russe, je suis dur, mais je suis juste. Laisse moi te prouver de manière scientifique que le PSG est au Football ce qu’est Steven Seagal au cinéma : une bonne grosse fraude.
Pour ce faire,  on va se rafraîchir la mémoire en énumérant les points indispensables pour faire rentrer une équipe dans la légende.

1  – Le meneur d’homme sévèrement burné, souvent Capitaine et jamais avare en tacles. Il visite sûrement le coin du bourrin entre deux entraînements.

bf5b764b-2be5-4c29-a045-3d2d3ab50c19Non mais regardez moi ces tronches de tueurs                                                                   ??

2 – Le crack absolu, le mec marche non seulement sur l’eau avec un ballon, mais il dégage en plus tellement de classe, que ton gamin veut lui ressembler.

d2e125d7-7e0d-4b6b-870d-b9f6b7445578
Putain mais quelle classe                                                                                                                 ??

3 – Le Playboy de l’équipe, le gentleman : assure autant sur le terrain qu’avec les gonzesses. Avoir un Ballon d’Or ne lui suffit pas, il faut vraiment qu’il ait tout pour lui. Il a beau agacer, toutes tes copines de fac pensent à lui « quand elle le font ».

b33cc675-33e9-4c53-914b-0381158e9450
J’avoue que même moi je suis jaloux                                                                                        ?????

On aurait pu mentionner le mec au club depuis ses 7 ans qui pourrait crever sur le terrain pour le maillot, l’entraîneur à qui on ne la fait pas ou encore l’ancienne gloire qui ne peut pas sortir dans la ville sans créer une émeute, mais il faut bien avouer que le PSG est à la ramasse dans tout les domaines : nul en maths et nul en philo, forcé de choisir un bac ES pour se rattraper avec l’argent.
Oui oui, c’est vrai, les grands clubs on toujours eu de grands budgets, merci de le rappeler Jean Fragile mais ces budgets ils les ont gagnés à la sueur de leur lourdes couilles et à celles de leurs inconditionnels supporters, contrairement aux clubs rachetés et dopés artificiellement par l’argent de milliardaires à qui on laisse tout faire.

Si t’es toujours pas convaincu, je rappelle qu’un grand club ne vire pas ses ultras contre de l’argent qatari, qu’il n’a pas besoin de faire des spots de pub pour rappeler à son nouveau public que t’es au stade pour encourager les joueurs et pas pour taper des selfies, et qu’enfin, contrairement à tout ce qu’ont annoncé les « Gaston Expert », notre ligue 1 n’a pas profité du rachat du PSG. Elle est d’ailleurs même en train de crever la gueule ouverte.

Allez mes couillasses, j’vous laisse avec une petite vidéo émotion pour vous rappeler qu’à l’époque, le PSG était un outsider cool qu’on kiffait affronter en finale de coupes au stade de France même si « c’est dla triche car ils jouent quasiment à domicile« .
Oubliez le coefficient UEFA, dans un monde où les clubs rêvant de gagner la LDC, ne remplissent leur stade qu’a moitié, c’est pas des places en Europe qu’ils nous faut, c’est récupérer notre putain de saveur de terroir inimitable.

Publié par virilchatelain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s