Si la vie de chacun d’entre nous était un jeu vidéo, celle des fils d’ouvrier, de femmes de ménage et de prolos en tout genre serait probablement « I wanna be the guy » : Un chemin semé d’emmerdes, ou le moindre arbre que tu croise peut te tomber sur le coin de la gueule et t’empêche de passer ne serait ce que le premier niveau. Une tannée qu’on ne souhaiterai même pas à Gaston Fandekevadams.

Jean HEC, pendant ce temps, vit ce qu’on pourrait appeler le parcours du fils de pute :
Spawn sur un powerup, vie et munitions illimités, position avantageuse et codes de triche autorisés.
Peu importe que notre compère s’imagine que le Balzac est un comprimé pour les ballonnements ou qu’il ignore qu’il existe d’autre films que les hunger games.
En effet, son père, Raymond Evasionfiscale est copain avec tout les boss de fin de niveau du jeu et lui permettra de le finir sans trop bouger son cul.

6631718

La supercherie ne s’arrête malheureusement pas là. Si par hasard nos bons compères le fils de prolo et Jean HEC se croisaient à une soirée la conversation pourrait bien vite tourner au bukkake.
Si Jason Heineken (appelons le ainsi), dans son jogging addidas, a le malheur de dire qu’il  vit du chômage, il recevra les réprimandes de Jean (HEC) qui lui dira que « Lui » il n’a « jamais rechigné a l’effort », que « c’est pas compliqué d’évoluer dans la vie », qu' »il y a une raison » pour qu’il soit devenu directeur commercial à 20 ans et soit promu au poste de PDG après le départ du patron : il n’a « jamais compté ses heures. »
Le premier cumshot vient d’atterrir sur l’épaule de Jason et dégouline sur son haut de jogging.
Arrive ensuite Louison Philosophie qui lui dira que « qui veut peut » et Philipine Putafrange, la copine de Jean qui glissera a l’oreille d’un invité « qu’un homme sans ambition comme ça c’est vraiment triste … »

En voyant Jason rentrer chez lui les habits souillés et convaincu qu’il est une merde, j’en déduis donc que le studio qui développe nos vies, ce n’est pas dieu, mais bien Ubisoft.
Nos vies sont de vulgaires pay-to-win ecoeurants, le gameplay est à chier a moins d’avoir tout les DLC  à 40 balles chacun, les graphismes sont OK que si t’achète le câble hdmi et le but du tout est juste d’engraisser des développeurs médiocres.

Putain, heureusement ils nous reste le coin du bourrin.
Allez salut mes couillasses.

Publié par virilchatelain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s